C'est la dernière ligne droite dans Top Chef sur RTL-TVI. Au terme de cet ultime épisode, on saura qui de Louise Bourrat ou d'Arnaud Delvenne, premier Belge à se retrouver en finale de l'émission, aura remporté la treizième saison du prestigieux concours culinaire. Les deux finalistes se retrouvent au palace parision, George-V pour y préparer un menu de finale pour 80 bénévoles de la Croix Rouge, dont son ambassadrice Adriana Karembeu, et les 4 jurés de l'émission, Philippe Etchebest, Paul Pairet, Glenn Viel et Hélène Darroze.

"Jamais deux sans trois", lance Hélène Darroze à Louise, sa petite protégée. La cheffe doublement étoilée au Guide Michelin et triplement étoilée au Royaume-Uni espère bien remporter une troisième victoire dans Top Chef. Et en découvrant le menu imaginé par Louise, la jurée a confiance. Sériole marinée, côte de veau et anguille fumée, glace à l'ail noir, tout a l'air maîtrisé. Pour arriver à ses fins, Louise s'entoure de quatre hommes: Ellis, Thibaut, Ambroise, Pascal. Ensemble, ils préparent des plats qui vont "titiller" avec des "saveurs inhabituelles". "On ne va pas être dans la petite caresse mais dans l'uppercut', déclare Louise, déterminée. "Je suis prête, je sais où je vais", ajoute celle qui reçoit le soutien d'Anne-Sophie Pic, femme cheffe la plus étoilée au monde avec 9 étoiles pour l'ensemble de ses restaurants, et Dominique Crenn, première femme aux Etats-Unis à se voir décerner trois étoiles au Guide Michelin.

Fier de ses origines, Arnaud mise, de son côté, sur un menu 100 % belge. Moules-frites, waterzooi, pommes au spéculoos, sa carte a assurément parlé aux téléspectateurs belges. Le Liégeois s'entoure de Lilian, Michael, Sébastien et Lucie. "Ce n'est pas une épreuve que j'appréhende", lance le finaliste qui va cuisiner sous le regard de sa maman dont la photo se trouve dans la cuisine. "On va retrouver un peu de maman dans le menu parce que ça va raconter ma jeunesse, parler de mes souvenirs." Le Belge va toutefois être déstabilisé par un petit couac qu'il n'attendait pas: des moules trop cuites. "Tu peux pas te tromper sur la cuisson de ta moule, je suis désolé", le recadre son chef de brigade, Glenn Viel. Heureusement, la situation est rapidement rentrée dans l'ordre. "C'est la moule-frite qui met sa robe de soirée", déclare Lilian.

C'est l'heure de la dégustation. L'entrée moule-frite d'Arnaud rencontre un franc succès. Comme Adriana Karembeu, certains cherchent la frite mais qu'importe, "c'est très bon", reconnaît le mannequin. L'entrée très fraîche de Louise ravit également les papilles des convives. "C'est une entrée de très haut niveau avec une fusion asiatique parfaite", déclare une bénévole. Les deux finalistes sont au coude à coude pour cette première étape.

"Un grand gentleman"

Au moment de sortir le plat principal, ça coince en cuisine du côté de Louise. "Je suis dépassée", déclare la jeune femme qui n'est pas habituée aux grands banquets. Voyant sa camarade perdre le fil, Arnaud décide de lui prêter main forte à la surprise de tous. "Quand il fait ça, j'ai juste envie de me mettre à genoux devant lui et lui baiser les pieds", confie Louise. Le geste du Belge est salué par les autres candidats. "C'est un grand gentleman. J'applaudis", déclare Ambroise. Au final, les deux plats principaux sont envoyés et surprennent chacun à leur tour les bénévoles et les jurés. Si Louise a fait l'unanimité avec sa côte de veau et son anguille, le Belge a reçu de nombreux compliments mais également des critiques, notamment en ce qui concerne le manque de goût du condiment de son waterzooi.

Pour le dessert, les brigades au complet vont pouvoir assister à la dégustation des chefs. Le "souvenir d'enfance" d'Arnaud est "visuellement intéressant", selon Glenn Viel. "C'est quelque chose de simple, de gourmand et de maîtrisé", déclare, quant à lui, Philippe Etchebest avant de qualifier le dessert de "rassurant". "Réussite", "extraordinaire", "du lourd", les compliments affluent du côté des bénévoles également. Louise, quant à elle, sort sa glace à l'ail noir, un dessert un peu "abstrait" comme le définit Paul Pairet et surtout audacieux. "Je trouve le dessert super intéressant car super osé. (...) Il est déstabilisant", lance Philippe Etchebest.

"C'était très difficile, plus que je l'imaginais", explique Louise à la fin de l'ultime épreuve. Elle revient ensuite sur l'aide précieuse apportée par Arnaud. "Ca m'a touché incroyablement et ça montre l'humilité, le grand homme qu'il est."


Les chefs dévoilent leurs points. Les quatre votes du jury sont en faveur de Louise. "Je voulais vraiment montrer comment j'étais fan de Louise, s'explique Hélène Darroze qui a mis 7 à Louise et 3 à Arnaud. "Tu as une audace qui parfois me manque", ajoute la cheffe étoilée à la finaliste. Glenn Viel, chef de brigade d'Arnaud, a également salué le travail de la franco-portugaise. "Louise n'a pas failli, pas trébuché. Elle est restée droite, dit-il avant d'ajouter que "ça n'enlève pas tout le travail qu'Arnaud a fait."

C'est le moment tant attendu, celui de la levée des couteaux. Louise tire le couteau d'acier et est proclamée grande gagnante de cette treizième saison avec 56,19 % des votes. Cela fait dix ans qu'une femme n'avait plus gagné Top Chef. De son côté, Arnaud tire le couteau orange et récolte 43,81 % des suffrages. "Ma premiere pensée, elle est envers mes 4 collègues qui ont cru en moi. Je leur ai dit que si on gagne, c'est grâce à nous et si on perd, c'est que j'ai mal fait mon travail", déclare le Belge. Plus tard, aux côtés de Sophie Pendeville, il décrira Top Chef comme "l'expérience de vie qui a été la plus riche, la plus intense" et celle qui va lui permettre "d'évoluer encore demain".

Bien qu'il se soit incliné en finale, Arnaud est resté très fair-play. "Je suis fier que Louise ait remporté Top Chef. Il n’y a pas assez de femmes dans le métier. Elle et moi, on défendait une juste et noble cause", a commenté, dans La Dernière Heure, le chef du "Nono" qui ne ressent pas de déception. "Je suis assez soulagé, heureux et fier d’avoir participé à ce concours. J’en sors grandi. Je pense que Glenn Viel, mon chef de brigade, est très heureux aussi. J’espère que la Belgique sera aussi fière que je l’ai été. Une nouvelle vie commence pour moi aujourd’hui."

"Top Chef" à jamais dans la peau

Pour ne jamais oublier cette aventure hors du commun, presque tous les candidats de cette treizième saison se sont faits tatouer le mot "treize" sur une partie de leur corps par Louise. Seuls Lilian et Sébastien n'ont pas suivi leurs camarades. "Ils n’ont pas souhaité le faire parce qu’ils n’en ont pas et ne voulaient pas. Il n’y a pas de problème avec ça", explique la cheffe franco-portugaise dans Le Huffpost.

Dans les colonnes de Télé 7 jours, Hélène Darroze explique avoir promis à Louise de se faire tatouer trois petites étoiles en cas de victoire. "Je lui ai quand même fait la promesse, peut-être qu’elle va réussir à ce que je la tienne!", déclare la cheffe étoilée qui peut donc d'ores et déjà prendre rendez-vous chez le tatoueur.