C'est ce qu'on peut appeler une entrée fracassante. Dernière arrivée dans l'équipe de Cyril Hanouna sur C8, Meriem Debbagh a directement sorti les crocs ce lundi 5 octobre lorsque le présentateur de Touche pas à mon poste a lancé un sujet sur Rihanna. La chanteuse américaine se trouve au coeur d'une polémique, après avoir diffusé une version remixée d'un texte religieux musulman lors d'un défilé pour sa marque de lingerie. Comme d'habitude, les chroniqueurs de Cyril Hanouna ont donné leur avis sur les faits, qualifiant ceux-ci d' "indignes et insultants". Mais la jeune recrue Meriem Debbagh, bien connue de la télévision tunisienne, a été bien plus loin que ses camarades de plateau. "Moi limite j'ai envie de la tuer, parce que ça ne se fait pas du tout", a-t-elle déclaré, dans le plus grand des calmes, avant de continuer en critiquant le travail de Rihanna: "Déjà, son défilé c'est de la merde. Il est catastrophique. La lingerie, elle est nulle à chier".

Cyril Hanouna a fini par interrompre sa chroniqueuse, lui demandant d'arrêter ses vives critiques. "On ne peut pas dire qu'on a envie de la tuer. On parlait de liberté d'expression ces derniers jours et justement c'est une liberté d'expression de choisir la musique qu'on veut pour son défilé", lui a-t-il répondu. Meriem Debbagh, elle, n'avait pas l'air d'être d'accord, levant les yeux au ciel plusieurs fois pendant les remarques de "Baba". 

Une chose est sûre, le passage de la jeune chroniqueuse de 34 ans a été remarqué.