A partir de ce soir, juste avant "On n'est pas de pigeons à la maison", Thibaut Roland veut prouver aux téléspectateurs "malgré l'adversité et le virus, le Belge garde la frite!"

Après les capsules de Pablo Andres en MC Furieux qui dénonce la théorie du complot (diffusé tous les week-ends dans On n'est pas des pigeons à la maison), au tour du chroniqueur de l'émission de consommation de la RTBF de sortir sa capsule, Toujours la frite. "Avec cette capsule de six minutes, c'est l'idée que la Belgique n'est pas un pays comme les autres, nous explique Thibaut Roland. Et que même face à des circonstances extraordinaires comme celle qu'on connait maintenant, on arrive toujours à faire preuve de créativité et d'imagination pour transformer la contrainte en opportunité, pour faire de nouvelles choses." 

 L'animateur sera donc "au coeur de l'ambassade de Belgique", alias le fritkot. "Ce lieu symbolique qui résiste à tout, une emblème du pays qui survit à tous les vents contraires. Toujours ouvert, toujours debout!"

Toujours la frite sera une capsule quotidienne de 6 minutes -à 18 h30- en semaine et avec une version hebdomadaire de 26 minutes le dimanche, après le journal de 13 h. Objectif? "Mettre en avant les talents belges qui viennent de naitre, poursuit Thibaut Roland qui réalisera des duplex avec les héros du quotidien. Car, finalement, les Belges restent confinés chez eux et ça fait exploser leur créativité. On reçoit des démos et on essaye de les mettre en avant." Sans oublier la problématique du couple. "On va suivre toute une série de couple belges au jour le jour, dans la situation inédite de gens enfermés 24 heures sur 24 ensemble, souligne celui qui vit avec l'animatrice de RTL-TVi Anne Ruwet. Voir comment les gens réinventent la vie de couple tous les jours entre moments cocasses et parfois tendus."

Joker de Benjamin Maréchal en radio :" La RTBF a prévu un back-up pour toutes les émissions"

Le chroniqueur d'On n'est pas des pigeons précise toutefois que l'émission -tourné dans un fritkot, à l'arrêt, mis à disposition par des forains- respecte les consignes. "Les mesures de sécurité l'obligent donc il y aura très peu de tournage. Ce seront surtout des gens qui se filmeront dans leur quotidien. Nous ne serons que deux en plateau avec un seul cadreur. Un équipe super réduite et le montage, comme la réception de la matière, se feront à distance."

Tout comme à la RTBF où Thibaut Roland remplaçait Benjamin Maréchal ce matin dans Les Pigeons en radio et effectuait ses interviews par Skype. "On réadapte la formule. En radio, on traitait beaucoup de litiges. Mais il est hyper délicat d'appeler des marques ou des gens bloqués au niveau boulot en ce moment. Car tout le monde tourne au ralenti, forcément, et on essaye alors plutôt de répondre aux questions des gens avec des experts et ceux qui ont besoin d'entraide. Je l'ai remplacé un peu dans l'urgence, au pied levé, mais on fait au mieux!"

En effet, "la RTBF a prévu un back up pour toutes les émissions au cas où un animateur ou une animatrice tombe malade. Il faut évidemment que ces deux personnes ne se croisent pas pour éviter qu'en cas de confinement, on soit tous les deux absents", conclut Thibaut Roland.