Chaque semaine, plus de 400.000 téléspectateurs belges (le lundi sur RTL-TVI) et plus de 3 millions de Français (le mercredi sur M6) salivent devant les plats, toujours plus créatifs, des candidats de Top Chef. Mais, lorsque le concours culinaire joue les prolongations et enchaîne les épisodes qui ne se soldent pas par une élimination, les téléspectateurs n'hésitent pas à faire savoir leur mécontentement.

Les quarts de finale se sont déroulées en trois soirées consécutives, le temps que trois des quatre candidats encore en lice rassemblent les deux pass nécessaires pour accéder à l'épreuve suivante. Après avoir dû s'armer de patience pour connaître les noms des trois demi-finalistes du concours, à savoir Matthias, Mohamed et Sarah, les téléspectateurs restent à nouveau sur le faim au terme de l'épisode de ce lundi soir (mercredi dernier pour les téléspectateurs français). Divisée en deux parties, la demi-finale va également s'étaler dans le temps. Après Mohamed et Sarah, ce sera au tour de Matthias d'imposer son épreuve à ses camarades. Il faudra donc attendre la semaine prochaine pour connaître les noms des deux candidats qui se mesureront en face-à-face lors de la grande finale du concours tournée au Four Seasons Georges V à Paris. 

Pratiquement un mois séparent donc les quarts des demi-finales de l'émission. Un temps jugé trop long par les téléspectateurs qui perdent patience et veulent connaître l'issue de cette douzième saison. "Votre saison est interminable. Vous abusez sérieux", écrit un internaute sur Twitter. "Donc la semaine prochaine on aura juste 1 épreuve ? Étirer une épreuve de 30min sur 2h? Ils vont encore envoyer 36 flash back et les plans de chaque candidat avec des jeux de lumières en noir et blanc?", se plaint un autre. 

Tous les scénarios sont toutefois possibles en ce qui concerne l'identité des deux candidats qui gagneront leur ticket pour la finale. Et, pour cause, Mohamed, Sarah et Matthias se sont retrouvés à égalité à la fin de la première demi-finale. Tout se jouera donc la semaine prochaine.