Tout comme Samuel Patty, Laurent (49 ans), candidat de Koh-Lanta, est professeur d'histoire. Le lundi 2 novembre, alors qu'il s'apprêtait à rendre hommage à l'enseignant disparu tragiquement, il a recu de virulentes attaques sur Instagram. "J'étais dans mon bureau et je m'apprêtais à faire une vidéo sur YouTube pour rendre hommage à Samuel Paty, quand une personne m'a contacté. Salut grosse merde, tu ne réponds pas, tu sais ce qu'on fait aux profs ?"

Laurent a souhaité faire une capture d'écran de ladite conversation, mais le compte de l'utilisateur mal intentionné a été immédiatement supprimé. Le candidtat est néanmoins parvenu à retrouver son agresseur sur Facebook où les menaces ont repris de plus belle. "Je vais te décapiter, c'est un truc de prof d'histoire", lui a-t-il lancé avant de s'en prendre à sa fille.

Le candidat a bien évidemment porté plainte et l'homme en question a pu être retrouvé. Il s'agit d'un ingénieur au chômage qui vit dans les Yvelinnes. L'homme de nationnalité française a été arrêté mardi au domicile de ses parents. Lors de son audition, il aurait expliqué qu'il regrettait ses propos et aurait justifié ses derniers en raison du jeu du candidat dans l'émission télévisée. "Je trouvais qu'il avait été stupide d'aller vers Alix", aurait-il expliqué. Sa garde à vue a de fait été prolongée.

La production de Koh-Lanta a réagi suite à l'incident. "Maintenant, Laurent est exposé du fait de l'aventure. Le point qui est important, c'est que c'est un professeur d'histoire-géographie. Evidemment, les candidats peuvent parfois recevoir des messages de haine et d'insultes. Mais pas des menaces de décapitation". Un accompagnement psychologique a été proposé au candidat et à sa famille.