Régis s'est même réjoui d'être confiné pour la sécurité de ses enfants. 

Cette saison de Koh-Lanta n'a pas fini de nous surprendre. Après l'élimination surprise du cadet de cette édition, c'est Teheiura et Charlotte qui ont quitté l'aventure vendredi dernier. Les deux candidats, en possession chacun d'un collier d'immunité, ont fait une sortie inédite puisque jamais dans l'histoire de l'émission on n'avait assisté à un tel scénario. Le départ prématuré du héros a quoi qu'il en soit remis de l'huile sur le feu sur les réseaux sociaux. En effet, de nombreux internautes se sont montrés particulièrement agressifs depuis le début de cette nouvelle saison. Certains candidats ont été insultés et menacés, suite à leurs choix dans l'aventure. Ce sont notamment Ahmad, Ines et Régis qui ont principalement fait les frais de ces propos haineux.

Si la société de production de l'émission a d'ores et déjà annoncé saisir le procureur de la République afin de sanctionner ces comportements, Régis a à son tour décidé de porter plainte de son côté. "C'est intolérable ce qu'il se passe, a-t-il expliqué à Télé-Loisirs. Pour vous donner un exemple, mon nom de famille a été divulgué sur internet donc des internautes ont été insulter mes frères et ma femme. J'ai même vu que mon adresse avait été publiée."

Selon celui qui faisait partie de l'équipe jaune, tout s'est accéléré après le départ de Sam. "Avant, je ne recevais que des messages moqueurs sans grande importance qui me faisaient même plutôt rire", a raconté Régis à Télé-Loisirs. Mais une fois le cadet poussé vers la sortie, la teneur des propos à l'encontre du candidat jaune a changé. "On peut me dire que je suis un traître, ça ne me pose aucun problème et cela fait partie du jeu, dans deux semaines les gens seront passés à autre chose, a-t-il admis. En revanche, je reçois des menaces incitant à égorger et violer mes enfants, des appels à passage à tabac de mon fils de 12 ans en précisant le lieu de son collège, je ne l'accepterai jamais."

Régis a par ailleurs regretté que sa participation à l'émission d'aventure ait de telles répercussions sur sa vie de famille. "Ma femme le vit très très mal car elle n'a absolument rien demandé et ne comprend pas cette haine, a-t-il conclu. (...) Pour mes enfants, heureusement que nous vivons une phase de confinement car je ne sais pas comment ça se serait passé au collège."