Si autrefois "A prendre ou à laisser" était diffusé sur TF1, le jeu a aujourd'hui été repris par Cyril Hanouna sur C8. Le principe est resté le même, battre la banque et garder avec soi la boîte enfermant la plus grande somme d'argent. Et dans cette nouvelle version, l'animateur doit faire face à des candidats haut en couleur, comme ce fut le cas ce 23 septembre avec Norbert. Le candidat, père de six enfants, a expliqué d'entrée de jeu qu'il était quelqu'un de très superstitieux et que c'était pour cette raison qu'il portait des chaussures en crocodile. Il les a alors montrées fièrement à la caméra et s'est lancé dans une explication plus que douteuse à son sujet. " L'animal a souffert. Il a été ligoté, bâillonné, les yeux bandés pour éviter le stress. Décapité vif pour fabriquer cette paire", a-t-il expliqué. 

Cyril Hanouna s'est alors montré décontenancé et lui a répondu: " Je préfère avoir un crocodile vivant plutôt que voir une paire de chaussures". Des propos qui n'ont pas arrêté le candidat qui a poursuivi en affirmant que "les crocodiles quand ils sont dans la nature, ils font aussi des carnages quand ils bouffent les enfants. Donc quand on fabrique ça, on fait de la régulation".

Norbert ne s'est pas arrêté là, plus tard dans le jeu il a expliqué être ravi à l'idée d'avoir une boîte portant le numéro 11. "Le 11, c’est une date fatidique, qui est très connue dans le monde. Tout le monde connaît cette date-là, le 11 septembre." Cyril Hanouna lui a alors fait remarquer que ce n'était donc pas un numéro qui portait chance, mais Norbert est resté obstiné. "Non ! On ne sait jamais. Le 11 septembre c’est une catastrophe, ça c’est sûr, mais au niveau des boîtes… On ne sait pas", a-t-il répondu. 

Les propos du candidat ont bien entendu provoqué un tollé sur les réseaux sociaux. Les internautes ont dénoncé l'apologie de la souffrance animale et se sont dit très mal à l'aise avec cette séquence.