Télévision Paul Delrez accompagnera Sandrine Corman dans sa nouvelle émission, La Grande Balade bruxelloise, dès le 28 septembre.

" Avec une audience moyenne de 200 000 téléspectateurs en access primetime le samedi, on a pris le pari de développer le concept aussi sur Bruxelles", se réjouit Wiet Bruurs, le directeur des productions externes chez RTL-TVI. "Du coup, on couvre l’ensemble des régions belges car Bruxelles est une ville que l’on découvre sans cesse. Et puis visit.brussels a pris le tram de la Stib pour nous rejoindre, donc que demander de plus ?"

Parallèlement à La Grande Balade en Wallonie (en partenariat avec Wallonie Belgique Tourisme) et à La Grande Balade au littoral (toujours avec le chef doublement étoilé Yves Mattagne), qui existent depuis 2012, place à présent à la nouvelle série de Sandrine Corman sur des balades bruxelloises (en collaboration avec visit.brussels).

Au menu de cette grande balade dans notre capitale, il y a un visage connu des téléspectateurs de M6 et RTL-TVI: le "zinneke" Paul Delrez. Ce patron du restaurant bruxellois La Guinguette en ville n’est autre que l’un des candidats belges de Top Chef 2019. "Je ferai de la cuisine basée sur de la street food mais avec une nuance bruxelloise", précise ce spécialiste de la croquette aux crevettes, déjà vu aux côtés de Sophie Pendeville dans À la sauce belge en début d’année. Chaque semaine, il proposera une recette originale avec un petit clin d’œil brusseleir. "On va surtout travailler les produits bruxellois par excellence, comme la bière et le chocolat. J’aime venir avec des produits locaux et m’axer sur le slow food pour redécouvrir cette ville que même moi, qui suis bruxellois, je ne connais pas du tout. Et même si Sandrine n’aime pas les abats, je lui en cuisinerai (sourire) !"

Si l’émission explorera notre patrimoine (Unesco, art déco, gastronomique, etc.), l’animatrice, Sandrine Corman, - accompagnée d’un ambassadeur et expert pour montrer l’ADN de Bruxelles - mettra la main aux fourneaux. "On cuisinera ensemble en effet. Enfin, moi, je mangerai... Mais les abats, Paul peut oublier. Plutôt vomir !"