C’est ce qui s’appelle passer du rêve au cauchemar… Candidate de The Voice Kids, en 2015, Satine, invitée dans Touche pas à mon poste, a expliqué à Cyril Hanouna quel avait été son calvaire à la suite de sa participation au télécrochet de TF1.

Si la jeune fille, âgée de 10 ans a l’époque, avait séduit le jury de The Voice Kids, et en particulier Patrick Fiori, le coach qui l’a suivi par la suite, en yodlant sur le titre de Manon Bédard , "Il m’a montré à yodler ", une fois retournée au collège, l’accueil était cependant tout autre.

Satine est rapidement devenue la risée de ses camarades de classe... " Ça a été très très compliqué" , raconte Satine sur le plateau de Baba. "C’était du harcèlement scolaire. On pense tous que c’est de la jalousie mais c’est quelque chose qui est presque insoutenable. "

L’ancienne candidate, aujourd’hui âgée de 16 ans, donne davantage de détails concernant l’enfer qu’elle a vécu à ce moment-là : " Ça a commencé par des petites remarques, puis elles sont devenues plus blessantes. Il y a eu des insultes . Et ça a fini par des coups, se rappelle-t-elle. Au bout du troisième coup, on s’est dit que ce n’était vraiment pas normal. On me poussait, on me faisait tomber, on me mettait des claques, des coups de poing. Avec le coup de poing, on s’est dit que c’était trop "

Afin de mettre un terme à cet acharnement, Satine a changé d’établissement scolaire. "J’ai déménagé, j’ai des amis et je mène une vie d’ado normale", dit-elle avant de mettre en avant les effets néfastes qu’une médiatisation telle que celle apportée par une émission comme The Voice Kids peut avoir sur les jeunes. "Il y a une telle pression, une telle médiatisation sur les épaules d’un gamin de 6 ans. Quand tu fais une émission et que tu vas à l’école, les gamins n’ont pas le temps de prendre du recul. Donc, tu t’en prends plein la gueule."