En France, la dixième saison de The Voice, la plus belle voix est loin de naviguer sur une mer d’huile, pour le plus grand bonheur de TF1 certainement, qui doit voir d’un bon œil la publicité qui lui est faite, notamment sur les réseaux sociaux. Après l’éviction du rappeur The Vivi suite à la divulgation d’anciens posts à caractère raciste et l’apparition surprise du fils d’Axel Bauer et Nathalie Cardone lors des Blinds, c’est Florent Pagny qui a sonné la charge.

Á l’occasion du prime de samedi, le chanteur, qui n’a pas sa langue en poche, a vertement reproché aux autres coaches de ne pas s’être retournés lors de la prestation de Marina, 18 ans. Son interprétation de "The Greatest Showman”, extrait de la BO du film du même titre n’a pas fait mouche, aucun des coaches ne s’étant retourné. Une situation qui a profondément vexé Florent Pagny et il ne s’en est pas caché. “T’as vu ce qu’elle nous a fait ?”, “On ne peut pas laisser passer une petite comme ça ! Elle a 18 ans, c’est justement la matière dont on a besoin”, a-t-il lâché aux occupants des célèbres fauteuils rouges.

Trop jeune, trop d’imperfections

Ces derniers se sont défendus. Marc Lavoine a déclaré ne pas avoir été bouleversé par la prestation en question. “Je pense qu’elle est encore assez jeune pour chanter ce genre de texte”, a-t-il dit, étant persuadé qu’en embarquant Marina dans l’émission à l’âge qu’elle a, elle va en sortir lessivée “parce qu’elle n’aura pas le prix et ça va peut-être plus l’esquinter”.

Vianney, lui, a épinglé les couacs qui ont accompagné l’interprétation faite par la chanteuse. “Moi, j’entends sincèrement les imperfections que j’évoque”, a-t-il répliqué à Florent Pagny. “À un moment, vous êtes là : ‘J’adore les imperfections. Puis là, d’un coup, elle a des imperfections. Heureusement qu’elle a des imperfections”, s’est emporté l’interprète de “Savoir aimer”. Je trouve qu'elle a un don naturel. Bien sûr qu'il faudra du travail, mais on en a tous besoin, même encore nous."

“Comme des cons”

Ce dernier n’a pas lâché. Après une pause lors du tournage de l’épisode, il a remis le couvert. “On est comme des cons parce qu’on a trop de monde dans nos équipes et il y a encore trop de monde à écouter. C’est ça notre galère, a-t-il déploré. C’est pour ça qu’on ne peut pas chercher d’autres excuses. Si on avait eu moins de monde, peut-être que vous n’y seriez pas allés, mais moi, j’y allais.” Et d’ajouter que c’est parce que de telles prestations sont laissées sur le côté que le public se demande ce que font les coaches.

De son côté, Amel Bent a fait savoir qu’elle n’aurait de toute façon pas appuyé sur le bouton pour se retourner. “Je te dis la vérité, a-t-elle indiqué à Florent Pagny. Si j’avais encore dix places, je n’y serais pas allée. En pensant qu’elle était plus âgée (elle lui donnait 25 ans et non 18, NdlR.), je me suis dit que c’est vert, elle ne sait pas ce qu’elle chante.”


Quoi qu’il en soit, la discussion, aussi électrique a-t-elle été, n’a pas changé le destin de la jeune Marina dont l’aventure s’est achevée samedi. Quant au mano a mano entre Florent Pagny et les autres coaches, on verra lors des prochaines auditions à l’aveugle ce qu’il aura laissé comme traces.