L'instagrameuse qui se présente sur son compte @lilyfairly comme une défenseuse de la justice climatique et sociale, une jardinière, une botaniste et une illustratrice botanique, a partagé hier un post au titre provocateur : "Le sexisme intégré chez les femmes de Koh Lanta".


Dans cette publication, la jeune femme commence par expliquer qu'elle a pris l'habitude les derniers mois "d'étudier les comportements des gens dans les films, séries, docus, etc" et de rechercher la "sous-représentation des personnages féminins" ou encore le "mâle gaze : la façon de filmer qui montre un regard masculin et hétérosexuel sur le corps des femmes".

Et pour dénoncer le sexisme présent dans l'émission, elle avance trois chiffres : en 25 saisons de Koh Lanta 44% des vainqueurs étaient des femmes, en 26 saisons 65% des premiers participants éliminés étaient des femmes et pour l'édition 2014, 100% des femmes ont été éliminées avant les derniers épisodes et la finale.

Elle insiste ensuite sur le fait que le sexisme présent dans Koh Lanta ne vient pas uniquement des hommes, mais aussi des femmes. L'instagrameuse interprète ainsi l'élimination de Candice dans le 4ème épisode de la saison actuelle comme une preuve.

En effet, après avoir trouvé un collier d'immunité, Candice essaye de créer une alliance féminine, mais l'idée est vite abandonnée par ses alliées de peur de se retrouver "à 4 filles et 4 garçons" et de "perdre la confiance des mecs". "Les hommes de cette équipe ne se posent absolument pas la question 'et si les filles ne nous faisaient plus confiance?", ils sont sûrs eux, assurés de rester grâce à leur 'force" ", explique lilyfairly. Candice sera finalement trahie par Laure et Maxine qui préviennent tout le monde qu'elle a le collier d'immunité, et puis éliminée lors de l'épisode retransmis le 2 avril.

Pour l'instagrameuse un tel geste fait écho à ce qu'elle expérience dans la vraie vie : " Pour faire leur place dans un milieu dominé par les hommes, certaines femmes sont prêtes à tout et surtout à évincer les autres femmes quitte à se retrouver seules. C'est comme ça, c'est du sexisme intégré".

Dans sa publication, la jeune femme revient également sur l'identité de la candidate malheureuse : "Candice est une instructrice de survie, elle a voulu aider tout le monde en partageant ses connaissances et ses compétences... ce qui n'a pas plu aux hommes bousculés dans leur virilité". Au contraire quand c'est un homme qui agit de la sorte, cela se passe très bien assure-t-elle en prenant l'exemple d'Aurélien, "vu comme un véritable gourou". A travers cette analyse, elle appelle finalement les femmes et les personnes de la communauté LGBTQIA+ à avoir plus confiance en elles.