Un coup de génie, un coup de maître, un coup à l’estomac : Bryan Singer, en 1995, frappait les trois coups avec son deuxième long-métrage : Usual Suspects. Après Ennemi public - qui lui valut le Grand Prix du jury au festival de Sundance, à tout juste trente ans, ce passionné de cinéma se lance dans un défi délirant, qui va lui ouvrir les portes de la gloire. Soit un film tourné en trente-cinq jours seulement, pour le budget dérisoire de six millions de dollars et dans lequel il a réussi à embarquer un impressionnant casting composé de Gabriel Byrne, Benicio del Toro, Chazz Palminteri, Pete Postlethwaite et Stephen Baldwin. Un thriller construit si savamment que même les acteurs ne connaissaient pas l’identité de Keyser Söze, ce mystérieux personnage après lequel court le chef de la police. Car c’est là tout le sel de Usual suspects : à l’instar du flic, on se fait mener en bateau pendant tout le temps que dure le film.

Tout commence par l’explosion d’un cargo, amarré dans le port de Los Angeles. Alors que tout n’est plus que désolation, deux survivants sont repérés : un marin hongrois et Verbal Kint, un petit escroc qui traîne la patte, dans tous les sens du terme. Il jure n’être pour rien dans le drame qui vient de se jouer et, en échange de l’impunité, se met à raconter ce dont il a été témoin, six semaines plus tôt, à l’autre bout du pays. C’est à New York que, soupçonné d’avoir participé à un vol, il a été auditionné par la police. Pendant sa détention, il a côtoyé quatre autres suspects et l’un d’entre eux, McManus, leur a proposé un gros coup. Voici donc la petite bande créée, qui ne va pas tarder à être contactée par Kobayashi, l’avocat d’un certain Keyser Söze, qui leur confie une mission…

Scène après scène, Kevin Spacey - qui incarne Verbal Kint - construit un personnage absolument hallucinant, semant le doute à la fois dans l’esprit du flic (Chazz Palminteri) et dans celui des spectateurs. Avec une incroyable maestria, Bryan Singer nous balade d’un hypothétique coupable à l’autre, en grand écart permanent entre les scènes d’action et celles, en huis clos, des interrogatoires.

Couronné de deux Oscars (meilleur scénario original et meilleur acteurs dans un second rôle pour Spacey), Usual suspects sera la rampe de lancement de Bryan Singer que l’on retrouve, depuis, aussi bien derrière la série des X-Men qu’à la production de Dr. House.