Véronic DiCaire se confie pour la 1re fois, et avec le sourire (!), sur son élimination surprise de Danse avec les stars.

On l’imaginait - comme beaucoup - disputant (amicalement) la finale de Danse avec les stars face au Petit prince belge , Loïc Nottet. Mais samedi soir, tous les pronostics ont été déjoués. Véronic DiCaire ne foulera plus le parquet de TF1. Le départ est trop prématuré et l’incompréhension est grande pour certains. Mais pour la showgirl canadienne : the show must go on … Elle n’est d’ailleurs même pas fatiguée par l’aventure, Véronic. "Non pas trop, c’est un bel entraînement !", l’entend-on sourire, à l’autre bout du fil. Dans quelques heures, elle embarquera pour son pays. Avec quelques bons tics de danseuse dans les bagages. "Je vais continuer à faire mes échauffements et mes séances de yoga intensives !"

Une fois l’émotion de samedi soir retombée, vous vous êtes demandée pourquoi ce résultat ?

"Cette émission, c’est aussi une émission avec les votes du public. Donc, il faut respecter ça, et ne pas trop se poser de questions par rapport à ça. On ne sait pas trop comment ça fonctionne. Pour ma part, j’étais triste parce que j’aurais espéré faire une autre danse avec Christian, mon partenaire. Mais on était très contents de ce qu’on a fait, de notre évolution. C’est juste dommage que ça se soit terminé plus rapidement qu’on pensait. Mais ce n’est pas grave…"

Finalement, on prend cette émission comme un jeu ou comme une aventure humaine ?

"Christian l’a dit : ‘on se laisse prendre au jeu.’ C’est vrai. Quand on embarque dans l’aventure, on se laisse prendre, on s’investit beaucoup. Et c’était important pour moi de m’investir à fond parce que je savais que cette expérience, je ne la vivrai pas deux fois."

Vos larmes, samedi soir, c’était des larmes de quoi : de tristesse, de déception, d’incompréhension…?

"C’était des larmes parce que je devais quitter l’aventure et j’aimais vraiment beaucoup ça, danser. C’était la déception parce que je ne voulais pas faire revivre à Christian le fameux moment qu’il avait vécu avec Lorie il y a quelques années (qui avait été éliminée à la surprise générale en demi-finale de la saison 3, NdlR). Quand je disais que je voulais l’amener en finale, ce n’est pas parce que j’ai la prétention de dire que je suis bonne… C’est vraiment l’envie d’aller le plus loin possible, pour lui aussi. Cette aventure, ce n’est pas juste moi. On est un couple de danse."

Vous avez fait une belle déclaration à Christian Millette. Vous avez dit qu’il avait changé votre vie. Dans quel sens ?

"Il m’a permis de me laisser aller… D’avoir pu sentir la confiance. Me laisser aller, c’est quelque chose que je ne faisais pas facilement, surtout en danse. Cette expérience va rester à tout jamais gravée dans ma vie. Ca m’a apporté quelque chose de plus dans ce que je vais être comme artiste. C’était assez touchant. Je ne suis pas prête d’oublier cette expérience."

Christian, c’est quelqu’un que vous voulez garder parmi vos amis ?

"On n’a pas le choix de rester amis ! (rires) On se voyait tous les jours, 6 heures par jour. On a ri ensemble, on a beaucoup travaillé. On s’est beaucoup parlé, quand il y avait des blocages, c’est là qu’on se parlait beaucoup. C’est à ces moments-là que l’amitié, c’est important. On pouvait se dire les choses sans que ça nous fasse mal, pour mieux avancer. Il va rester un ami pour la vie, du moins je l’espère !"


"On n’a rien à cacher !"

Une aventure se termine que d’autres commencent déjà pour Véronic DiCaire. Bientôt une première participation aux Enfoirés , suivie d’une nouvelle tournée, avec son spectacle Voices . "On revient à la maison à la veille de Noël et après on enchaîne avec les répétitions du nouveau spectacle" , nous dit-elle. On y verrait bien encore un peu plus de danse… Qu’en pense Véronic ? " Malheureusement, Christian ne pourra pas me suivre sur ma tournée, parce qu’il aura celle de Danse avec les stars. Mais on va essayer quelque chose. On va ajouter un peu plus de danse car c’est très libérateur pour moi. J’aime tout ce qui est physique…"

Si la belle est connue pour être une bête de scène, c’est en femme amoureuse que les téléspectateurs l’ont découverte samedi soir, en compagnie de Rémon, l’homme de sa vie (et manager) depuis 23 ans. "On n’a rien à cacher ! Au Québec, on est habitué à ça, ce n’est pas particulier pour nous de nous afficher avec notre amour, notre conjoint, de déclarer aux gens qu’on les aime. On n’a pas peur de montrer nos émotions, de les montrer à la télé. Ce n’est pas dans une intention particulière. C’est vraiment sincère, on est spontané."

Véronic DiCaire sera au Palais 12 du Heysel les 12 et 13 février. 0900/00.456. www.c-live.be