Véronique Genest devrait-elle se reconvertir dans les émissions de variété ? C'est en tout cas ce que pense Cyril Hanouna, qui lui a proposé à plusieurs reprises de rejoindre l'équipe de chroniqueurs de l'émission "Touche pas à mon poste". "Ils m'ont appelé et ils n'arrêtent pas de m'appeler pour que je vienne dans l'émission. Mais très honnêtement je n'ai envie de faire aucune émission depuis que maman est morte (...) Mais peut-être que je n'ai pas envie de trucs comme ça pour l'instant. Peut-être que ce n'est pas le moment. Plus tard, je n'en sais rien. Moi, je réagis toujours sur le coup. Ils voulaient que je vienne face à Mélenchon… Ils ont insisté", a confié celle qui a interprété Julie Lescaut durant 22 ans.

L'actrice tente aujourd'hui de se concentrer sur ses projets d'écriture et sur son envie de remonter sur les planches. Elle a dès lors refusé la proposition de la production de TPMP et pour ce faire, elle a eu recours à une technique pour la moins surprenante. "J'en ai un peu profité pour demander un prix excessif pour ne pas qu'ils me prennent. Je savais que la production ne me le donnerait pas. Quand je veux dire non, je dis : 'Je prends très cher !' C'est une façon de dire non", a-t-elle expliqué. 

Véronique Genest a révélé que C8 avait accepté de monter les prix à plusieurs reprises, même si cela n'a rien changé à sa décision. "Comme je suis une bonne cliente, je finis par avoir l'impression de servir un peu la soupe. Et en plus je suis quelqu'un de très honnête, je ne sais pas mentir, donc je vais forcément dire ce que je pense, et c'est sur moi que ça va retomber... Arrivé un moment, je n'ai pas très envie", a-t-elle conclu.