A peine la 21e saison de Koh-Lanta achevée, on se tourne déjà vers la prochaine édition du télé-crochet à succès.

En toute fin d'émission, après avoir dépouillé l'ensemble des votes, Denis Brogniart a déjà mis l'eau à la bouche de tous les fans de Koh-Lanta. L'animateur de TF1 a annoncé qu'une nouvelle saison arrivait bientôt avec des nouveautés dès le premier épisode. On devrait voir celui-ci vers le mois de septembre.

Dans une interview accordée au Parisien, Denis Brogniart a également affirmé que le début de la nouvelle saison de Koh-Lanta allait remuer. "Ça va encore remuer dans les chaumières ! Son démarrage sera du jamais-vu à Koh-Lanta. Les candidats ont été chamboulés. Certains téléspectateurs avaleront peut-être un morceau de pizza de travers en regardant…", a commenté l'animateur qui confirme que le tournage a déjà été réalisé et que le montage reprendra "dès que les conditions sanitaires le permettront".

Mais les fans pourraient être déçus. Bien que les audiences de Koh-Lanta aient cartonné cette saison (environ 7 millions de téléspectateurs par émission), des économies devront être faites à TF1. La chaîne privée n'a pas réussi à vendre ses espaces publicitaires durant la crise sanitaire comme elle l'aurait espéré. Dès lors, le patron des contenus de TF1 a annoncé à nos confrères du Figaro que des économies massives allaient devoir être faites pour absorber le choc.

Des épisodes à nouveau raccourcis ?

Alexia Laroche-Joubert, productrice de Koh-Lanta, s'attend à ce que le prix des émissions diminue. ”Baisser le coût d’un programme, c’est une démarche que nous avons déjà mené plusieurs fois pour s’adapter au marché. Mais il y a certains programmes avec lesquels on ne peut pas le faire et d’autres qu’on peut inventer et qui correspondent à cette nouvelle économie", explique-t-elle au Huffington Post.

Dès lors, il faut s'attendre à ce que les épisodes de la nouvelle saison de Koh-Lanta soient, eux aussi, plus courts que ceux diffusés traditionnellement. “On a un modèle de diffusion assez unique qui est très lié au pays latin. En Italie il y a même des prime time qui peuvent durer jusqu’à trois heures! En France cela pourrait changer, néanmoins il ne faut pas oublier que les coupures pubs imposées par le CSA contraignent les diffuseurs à s’orienter sur des formats longs", analyse Alexandra Laroche-Joubert.