Télévision Nous avons assisté à l’une des sessions de blinds de The Voice Kids.

"Mesdames et Messieurs, c’est parti pour The Voice Kids, je vous demande d’accueillir les coachs !", lance d’emblée Maureen Louys, ce jeudi dans les studios RTBF à Liège. L’indétrônable présentatrice du télécrochet - qui sera accompagnée cette année par Prezy en stress/zen room - a déjà marqué cette version pour le 8-14 ans de son empreinte (voir ci-contre). Sur des centaines d’inscriptions spontanées - ou via des chorales - au départ, 70 candidats passent les blinds auditions. Au programme ? 4 blinds, 3 battles - sans l’option du coach bloqué ni du talent volé - et une finale où le talent victorieux ne sera pas élu par les téléspectateurs mais par un échantillon représentatif du public de la Une présent sur le plateau et qui votera à l’aide d’un boîtier.

Pour une émission plus courte de huit épisodes au total et jamais enregistrée en direct (elle est tournée durant les périodes de vacances scolaires pour une diffusion début 2020) afin d’assurer une aisance maximale aux enfants. Avec, à la clé, si le vainqueur le désire, un contrat Universal pour un single. Quant à la RTBF, elle lui offre "une bourse scolaire de 10 000 euros bloquée sur un compte jusqu’à sa majorité".

(...)