Le 6 octobre paraîtra chez Fayard le premier livre de Cyril Hanouna. Coécrit avec l’éditorialiste Christophe Barbier, il s’intitule Ce que les Français m’ont dit. Par son titre, il vient confirmer ce qui se trame depuis des mois maintenant : l’animateur de Touche pas à mon poste entend jouer un rôle dans la campagne présidentielle à venir en France. En juin dernier, dans les pages du Parisien, il dévoilait ses projets. Dans les cartons, il y a une émission politique. Elle sera diffusée sur C8. Le plateau en forme d’agora de Déjà à vous de voter accueillera quatre éditorialistes, deux cents citoyens lambda et un candidat à la présidentielle, a-t-il confié cette semaine à Paris Match. L’invité répondra à des questions et ses réponses seront soumises au vote des personnes présentes via un boîtier électronique.

Avant la parution de son ouvrage qui devrait faire le bonheur des libraires et un peu plus convaincre ses détracteurs qu’ils ne l’aiment pas, Cyril Hanouna s’est prêté au jeu des questions des lecteurs du Parisien. Interrogé sur comment il encaisse les critiques à son égard, il explique qu’avant, certaines ont pu le blesser, tandis qu’aujourd’hui, il avance sans s’en préoccuper. “Mais quand on dit encore que je suis l’animateur aux nouilles dans le slip, ça me dérange”, confesse-t-il. Même s’il ajoute que la séquence à laquelle l’expression fait allusion, il n’hésiterait pas à la refaire de nos jours. “Ça m’a fait marrer.”

La rumeur veut aussi que Cyril Hanouna ne carbure pas à l’eau claire mais aux substances interdites pour tenir la cadence et être dans l'état dans lequel on le connaît. Des soupçons balayés du revers de la main par l’intéressé. “Je n’ai jamais fumé une cigarette, encore moins un joint. Je ne bois même pas d’alcool. J’ai peur de tout”, admet-il. “Je sais qu’à la télé, il y a de la coke. Mais je n’ai jamais vu de mecs se faire des rails devant moi, ni dans les loges, ni ailleurs.” Sa drogue à lui, c’est le sport et l’antenne.