À chaque semaine, son éliminé dans Top Chef. Ce lundi, c’est Chloé Charles qui a été contrainte de rendre son tablier. La candidate de la brigade d’Hélène Darroze avait pourtant, jusqu’ici, réalisé un impressionnant parcours rythmé par plusieurs plats marquants. Parmi eux, son riz Koshihikari qui avait tapé dans l’œil du chef doublement étoilé Pascal Barbot. Les épreuves sur la street food et sur le dessert à base de lait auront toutefois eu raison de sa place dans le concours culinaire au terme de cette huitième semaine.

" Je suis forcément déçue. C’était intense. J’ai appris beaucoup de choses auprès des chefs qui sont passés et aussi auprès de la cheffe Darroze qui nous a accompagnés", a déclaré Chloé Charles. L’amie d’Adrien Cachot, finaliste de la saison dernière, est toutefois contente de rentrer à la maison. Et, pour cause, sa femme Gaëlle, enceinte lors du tournage, a accouché quelques semaines plus tard d’une petite Olga. " J’ai quitté Top Chef en me disant que c’était chouette et qu’une autre aventure m’attendait. Le tournage s’est terminé vers mi-novembre pour moi et la petite est née quelques semaines après, le 6 décembre ", explique-t-elle à Télé Loisirs .

Cet heureux événement s’ajoute à de nombreux projets pour la Parisienne de 33 ans. " Les 9 et 10 avril, je vais cuisiner pour Fulgurances. C’est un super concept un film/un repas , explique-t-elle au média français. Je suis en train de lancer une gamme de produits d’épicerie pour pousser les gens à cuisiner chez eux. Je suis en train de lancer des cours en ligne. Je m’adapte à l’actualité. J’ai aussi fait Top Chef pour donner un coup de pouce à mon entreprise. Le but est de pouvoir refaire de l’évènementiel et des dîners comme j’aime faire. "