David Gallienne fait briller son étoile. Le chef du Jardin des Plumes gagne la onzième saison de Top Chef face à Adrien.

"Cette finale, c’est le choc des titans !" Paul Pairet ne croyait pas si bien dire en parlant du dernier round de Top Chef qui opposait Adrien Cachot à David Gallienne, lundi soir sur RTL-TVI. Face-à-face, deux chefs aux parcours remarquables et à l’indéniable talent. Le premier a une forte personnalité et de la créativité à revendre. Le second, seul étoilé de la saison, a de la technique et une solide expérience. Chacun accompagné de trois anciens candidats de la saison, ils ont eu pour dernière tâche de réaliser un menu trois services pour 100 bénévoles de la Croix-Rouge et les quatre chefs de brigade. Paul Pairet croise les doigts pour Adrien, son poulain. Hélène Darroze, de son côté, espère que David lui ramènera la victoire, chose qu’il lui a promise.

Fidèle à lui-même, Adrien est parti sur un menu décalé et engagé composé d’un trompe-l’œil, d’abats et… d’un gobelet en plastique écrasé ! David, lui, invite ses convives au voyage, passant de l’Italie à l’Indonésie, avec des plats fins et colorés.

Dans les cuisines du prestigieux hôtel Georges-V de Paris, là où se déroule la finale, ils s’activent derrière les fourneaux. Enfin… presque. Très organisé et fort de son expérience de chef de brigade (il dirige une équipe dans son restaurant, Le Jardin des Plumes, à Giverny), David a l’air de bien mener sa barque aux côtés de ses commis de la finale, Mallory, Jordan, Jean-Philippe et Nastasia. De son côté, Adrien, qui a l’habitude de travailler seul dans son restaurant parisien, Le Détour, perd du temps à composer ses gobelets en sucre. Mory, Diego, Martin et Justine ont du pain sur la planche et l’horloge tourne…

David est satisfait de ses plats, Adrien s’avoue "d éçu" du résultat. Les points attribués lors de la cérémonie des couteaux en visioconférence confirmeront la tendance. Avec 56,41 % contre 43,59 %, David Gallienne gagne la onzième saison de Top Chef et un chèque de 56 410 euros. "Tu m’avais fait la promesse de gagner le concours, tu l’as tenue", se réjouit la cheffe Darroze qui voit, pour la première fois, l’un de ses candidats gagner le concours. La déception se lit sur le visage d’Adrien pourtant bon perdant. "Il faut savoir perdre avec classe. C’est le jeu", dit-il. "Il y a des défaites qui sont parfois aussi belles que des victoires", ajoute Paul Pairet qui pense sincèrement que son petit protégé a, à jamais, marqué l’histoire de Top Chef.