A Canal+, gare à celui qui ose s'opposer à Vincent Bolloré. Après avoir placé ses hommes à des postes clés de la chaîne et viré les auteurs des Guignols faisant du même coup passer l'émission en crypté, voici maintenant que le patron de Canal+ souhaiterait empêcher la venue de Charline Vanhoenacker sur la chaîne. En cause, selon Puremedias.com : une chronique piquante de la journaliste sur France Inter dressant un portrait peu flatteur de ... Vincent Bolloré. La Belge n'a pas mâché ses mots dénonçant le manque de peps de la nouvelle mouture du Grand Journal présenté par Maïtena Biraben. "L'émission est tellement impertinente que Vladimir Poutine a demandé à être invité". Pour elle, aucun doute, l'esprit Canal est mort. Une chronique qui a rendu la direction de Canal+ "furax" selon les dires de la principale concernée. Une information toutefois démentie par Canal+.


Avant cette chronique, Charline Vanhoenacker avait été citée à de nombreuses reprises pour figurer dans le nouveau talk show d'Antoine de Caunes "Antoine s'en mêle". Or, selon Puremedias.com, Vincent Bolloré aurait réussi à l'évincer. La Belge ne serait pas la seule dans ce cas de figure puisque Franck Annese aurait lui aussi été écarté pour avoir publié dans le magazine "Society" une enquête sur les coulisses de la prise de pouvoir de Vincent Bolloré à Canal+. Un homme qu'il ne vaut décidément mieux pas contrarier.