MITCHELTON-SCOTT

Si le recrutement de la seule formation australienne du WorldTour ne comporte aucun nom ronflant, le plus gros coup des Aussies est sans doute d'avoir réussi à faire prolonger les frères Yates. Lauréat du dernier classement individuel du WorldTour, Simon incarne la nouvelle dimension prise par la formation des antipodes. Vainqueur de la Vuelta après s'être écroulé sur le Giro où il avait porté le maillot rose de leader durant les deux tiers de l'épreuve, le Britannique a choisi de « finir le boulot » sur le Tour d'Italie avant de, sans doute, épauler son frère Adam sur la Grande Boucle en juillet. Les deux jumeaux devraient ainsi se répartir intelligemment les responsabilités sur les trois grands tours de la saison. Poursuivi par une mononucléose qui lui a valu une seconde saison blanche de rang ou presque, Esteban Chaves espère, avant tout, retrouver la plénitude de ses moyens. Champion d'Europe, Matteo Trentin avait vécu un printemps frustrant en 2018, retardé par plusieurs problèmes physiques, et espère démontrer qu'il a les épaules pour endosser le statut de leader sur les pavés où il veut briller.

Zoom sur…
Text de remplacement

Matteo Trentin

Champion d'Europe à Glasgow en août dernier, Matteo Trentin a oublié sur les routes écossaises une bonne partie de ses désillusions du printemps. Débarqué chez Mitchelton-Scott en 2018 après six saisons chez Quick Step, l'Italien souhaitait bénéficier de plus de libertés sur la campagne des classiques. C'était sans compter sur une chute à l'entraînement en janvier et une autre sur Paris-Roubaix qui ont totalement pourri ses premiers mois sous ses nouvelles couleurs. « Un début d'année de m**** » soufflait cet hiver le double vainqueur d'étape sur le Tour. Galvanisé par une Vuelta où il a épaulé Simon Yates dans sa victoire finale, Trentin semble depuis lors surfer sur une vague positive qui pourrait bien le porter jusqu'au podium d'une belle épreuve du printemps. Un homme à suivre, assurément.