SKY

Devenue depuis 2012, et son premier succès sur le Tour avec Wiggins, l'équipe la plus puissante du monde, le Team Sky a vu son horizon s'habiller d'un voile de brume à la mi-décembre, en apprenant que son sponsor principal se retirerait au terme de la saison 2019. A charge, donc, pour le manager Dave Brailsford de dégoter un nouveau partenaire capable de mettre entre 30 et 40 millions sur la tale afin d'assurer aux Britanniques leur somptueux train de vie. Si la qualité du noyau est demeurée identique cet hiver (Henao a été remplacé par une autre pépite colombienne, Sosa), c'est bien l'incertitude quant au futur du projet que Brailsford pourrait devoir tirer comme un boulet. Révélation du dernier Tour de France, Bernal endossera le statut de leader sur le Giro quand Thomas et Froome se devront de cohabiter sur la prochaine Grande Boucle où le Kenyan Blanc pourrait égaler le record de Anquetil, Merckx, Hinault et Indurain (5 succès).

Zoom sur…
Text de remplacement

Ivan Sosa

A 21 ans, Ivan Sosa pourrait bien être la nouvelle pépite du Team Sky. Soufflé au nez et à la barbe de la formation Trek-Segafredo au bout d'une intense bataille de managers, le Colombien est déjà dépeint par beaucoup comme un Egan Bernal version 2,0. Lui aussi formé au sein de la structure Androni de Gianni Savio, Sosa a grandi dans la commune de Fusagasuga dont est également originaire Luis Herrera, l'un des pionniers du cyclisme colombien et doit son prénom à l'admiration de son père pour un autre Scarabée : Ivan Parra (9e d'une Vuelta et double vainqueur d'étape sur le Giro). Sixième du dernier Tour de l'Avenir après avoir enlevé le Tour de Burgos, Sosa avait aussi porté le maillot de leader sur le très difficile et relevé Tour des Alpes. De sacrées références !