SUNWEB

Deuxième du Giro et du Tour de France en 2018, Tom Dumoulin semble reparti pour le même enchaînement cette saison. Si, au soir de l'arrivée sur les Champs Elysées, le coureur de Maastricht avait laissé entendre qu'il se concentrerait plus que probablement sur la grand-messe de juillet en 2019, les parcours concoctés par les organisateurs ont quelque peu bouleversé ses plans. Les 58,5 kilomètres contre le chrono (contre 27 au Tour) au menu de la course au maillot rose collent bien plus à des qualités qui, espère-t-il, doivent le mener vers un deuxième succès au Giro. La priorité de la saison du Néerlandais sera donc le Giro, sa participation au Tour restant encore, à l'heure de réaliser ce guide numérique, hypothétique. Arrivé cet hiver en provenance de chez AG2R, Jan Bakelants épaulera Dumoulin sur le Tour d'Italie alors que Michael Matthews découvrira le Tour des Flandres. Une course sur laquelle les qualités de Bling pourraient faire merveille.

Zoom sur…
Text de remplacement

Michael Matthews

Deuxième du Tour des Flandres espoirs en 2010, Michael Matthews ne s'était, jusqu'à cette année, encore jamais aligné sur une épreuve qui semble pourtant coller à ses qualités. «Cela fait de nombreuses années maintenant que j'ai très envie de découvrir cette épreuve chez les pros, commentait l'Australien cet hiver. Mais cela n'avait jamais été possible en raison de ma préparation pour les classiques ardennaises qui passait par une participation au Tour du pays Basque. Cette année, le staff de l'équipe Sunweb a analysé à nouveaux différents paramètres et pense que je pourrais être plus performant sur les classiques du Nord que dans les Ardennes. Je m'alignerai tout de même encore, a priori, sur l'Amstel Gold Race, la Flèche Wallonne et Liège-Bastogne-Liège, mais ma priorité ira à la campagne des pavés. Je suis vraiment très excité à l'idée de disputer toutes ces courses. »