Racing Genk



La jeunesse toujours au pouvoir

Genk restera un club spécialisé dans la formation et la détection de talents. Malgré les 46,7 millions perçus principalement pour Trossard (20M - à Brighton), Malinovskyi (13,7 M à l'Atalanta), Aidoo (8M au Celta Vigo), les Limbourgeois n'ont pas changé leur fusil d'épaule. Ils ont recruté de très jeunes éléments, comme Nygren (17 ans), Hagi (20 ans), Cuesta (20 ans), Odey (21 ans), Bongonda (23 ans) et Onuachu (25 ans). Seul Hrosovsky (27 ans) est plus âgé.
A l'heure actuelle, en comptant la perte un peu plus tôt de Pozuelo, Genk semble déforcé par rapport à l'exercice 2018-2019. Mais les champions en titre voient plus loin que les prochains mois. Et ce nouveau cycle s'annonce prometteur, vu le gros potentiel des derniers transfuges. Surtout que ces jeunes progresseront aux côtés de Dewaest, Berge ou Samatta, restés au club. Lorsque Vukovic s'est blessé, les dirigeants ont décidé de ne pas recruter un nouveau portier mais de donner une chance à Gaëtan Coucke, jeune formé au club, de faire ses preuves.

Le transfert-clé

Ianis Hagi

Text de remplacement

En attirant le Roumain Ianis Hagi, le Racing Genk a frappé fort, dès le début de son mercato. Très en vue durant l'Euro espoir de cet été, le fils de Gheorghe Hagi, ancienne star du Barça, figurait sur les tablettes de nombreux grands clubs d'Europe. Son arrivée dans le Limbourg, pour quatre millions d'euros et des bonus estimés à une somme équivalente, a surpris tout le monde.
Des débuts en fanfare. Sur sa première touche de balle avec la vareuse genkoise, le meneur de jeu a inscrit le but de la victoire des siens, face à Courtrai, lors de la première journée de championnat. Tout le monde voyait le jeune Roumain de 20 ans s'imposer directement dans l'effectif de Felice Mazzù. Monté à la mi-temps à Malines et titulaire contre Zulte, il n'a pu empêcher les naufrages du Racing. Il est resté sur le banc contre Bruges et Anderlecht. La raison ? A l'instar d'un Benavente à Charleroi, le petit prodige devra s'habituer à la méthode Mazzù et réaliser les courses (défensives) demandées pour se faire une place dans le onze de base.

Pierric Brison

Arrivées
Patrik Hrosovsky (Viktoria Plzen)
Paul Ebere Onuachu (FC Midtjylland)
Theo Bongonda (Zulte Waregem)
Benjamin Nygren (Göteborg)
Stephen Odey (FC Zurich)
Carlos Cuesta (Atlético Nacional)
Ianis Hagi (FC Viitorul)
Départs
Dante Vanzeir (KV Malines)
Ivan Fiolic (AEK Larnaca)
Bojan Nastic (contrat rompu)
Manuel Benson (Antwerp)
Zinho Gano (Antwerp FC)
Marcus Ingvartsen (Union Berlin)
Jakub Brabec (Viktoria Plzen)
Leandro Trossard (Brighton & Hove)
Joseph Aidoo (Celta Vigo)
Ruslan Malinovsky (Atalanta)
Arthur Théate (Standard)
Rubin Seigers (Beerschot)
Amine Khammas (Lommel)
Nordine Jackers (Waasland-Beveren)
L'avis de Teklak

"Il était grand temps que le mercato se termine. Ils s'inscrivent dans un nouveau cycle et Felice Mazzù va devoir faire de la post formation avec plusieurs joueurs, notamment Hagi pour ne citer que lui. Il faudra gérer la Ligue des Champions, aussi, ce qui n'est jamais simple avec un groupe rajeuni. En gardant Berge et Samatta, tu es moins déforcé que ce qu'il n'y parait car ce sont des valeurs sures. Les garder est un bel exploit au vu des sollicitations qu'il y a pu y avoir. Pour le reste, ils ont une équipe équilibrée mais je doute un peu de la profondeur de leur noyau et de la qualité du banc. Il reste à digérer le départ de Malinovsky qui est un joueur majeur et qui avait finalement fait oublier Pozuelo. L'avènement définitif d'Heynen, qui a toutes les cartes en mains pour confirmer son talent, devra y contribuer… "

N. Ch.

equipe-genk