Standard







Un mercato riche, ciblé et précoce

Douze. C’est le nombre de joueurs que le Standard a transféré cet été. Avec un objectif précis : se montrer compétitif sur les trois tableaux (championnat, Croky Cup, Europa League) et ne pas être victime de l’étroitesse de son noyau, comme ce fut le cas en fin de saison passée.
Un objectif atteint grâce à un mercato ciblé et à des transferts réalisés très tôt, ce qui a permis à Michel Preud’homme de rapidement compenser les départs de Djenepo, Marin, Ochoa et Luyindama mais aussi et surtout de gagner du temps en termes de préparation et d’automatismes.
Si les solutions sont nombreuses en attaque, sur les flancs défensifs et offensifs, elles le sont un peu moins en défense. Depuis la blessure de Noë Dussenne (out jusqu'en fin de saison) et en attendant le retour de Zinho Vanheusden, seul Kostas Laifis peut se targuer d’être un défenseur central expérimenté. Mais le polyvalent Bokadi et les jeunes Dimitri Lavalée et Hady Sangare poussent pour recevoir leurs chances pour mener le club liégeois vers les sommets qu’il souhaite tutoyer.

Le transfert-clé

Selim Amallah

Text de remplacement

Il n’a pas fallu longtemps pour s’en rendre compte : Selim Amallah est amené à devenir le leader technique du Standard dans les prochains mois. L’ancien Mouscronnois a déjà déposé sa carte de visite en ce début de saison, avec deux assists, un but (contre son camp) provoqué face à Zulte Waregem et surtout un impact évident sur le jeu liégeois, combiné à une complémentarité naissante mais déjà intéressante avec Mehdi Carcela.
En tant que numéro 10, le médian de 22 ans a réussi ses débuts mais au vu de son volume de jeu conséquent et de sa grinta, il pourrait être amené à évoluer comme numéro 8 dans les semaines à venir. Et il deviendrait, de facto, le remplaçant de Razvan Marin. "Mais je ne suis pas son ersatz", se plaît à répéter Amallah, dont les qualités sont légèrement différentes de celle du Roumain, mais ce qui ne l’empêche pas d’être déjà adoré par les supporters liégeois. Ces derniers sont conscients que le style de jeu et la marge de progression de leur nouveau joueur laisse envisager de très belles choses cette saison.

Maxime Jacques

Arrivées
Noë Dussenne (Excel Mouscron)
Denis Dragus (Rou/FC Viitorul)
Felipe Avenatti (Bologne)
Zinho Vanheusden (Inter Milan)
Vanja Milinkovic-Savic (Torino)
Anthony Limbombe (Nantes)
Nicolas Gavory (Utrecht)
Dario Castro (Independiente Sante Fe)
Aleksandar Boljevic (Waasland-Beveren)
Obbi Oulare (Watford)
Selim Amallah (Mouscron)
Mergim Vojvoda (Mouscron)
Départs
Guillermo Ochoa (Mex/America)
Milos Kosanovic (Al Jazina/EAU)
Moussa Djenepo (Southampton)
William Ballikwsha (Cgo/Cercle Bruges)
Razvan Marin (Ajax)
R. Mmae (fin de contrat)
Lindon Selahi (Twente)
Carlinhos (Vitoria Setubal)
Jérôme Déom (Maastricht)
Valerii Luchkevych (Oleksandria
Christian Luyindama (Galatasaray)
Alen Halilovic (Heerenveen)
Uche Agbo (Braga)
L'avis de Teklak

"Ils ont fait leur marché de manière précoce et efficace. Par contre, certains transferts entrants auront besoin de temps. Amallah est peut-être le seul à être vraiment prêt directement. Limbombe ? A voir sur la longueur après sa saison compliquée à Nantes. C'est encore trop tôt pour dire ce qu'il pourra apporter exactement. Dragus arrive en post-formation, ça nécessitera un travail différent de la part de MPH. Et puis, forcément, il y a les attaquants de pointe. Avenatti et Oularé sont dans l'attente à cause des blessures. L'affaire Agbo et la grave blessure de Dussenne ont un peu entaché la fin de mercato rouche, également. Si Avenatti retrouve son niveau de Courtrai, ce devrait être lui le titulaire. Mais Emond est toujours là et Oulare est prometteur à chaque fois qu'il revient dans le noyau. Ils sont tous les trois dans le même moule. Avec certaines différences mais aussi beaucoup de similitudes."

N. Ch.

equipe-standard