La NAP-MR, seule aux commandes

Laurence Dumonceau
La NAP-MR, seule aux commandes

Forte de sa majorité absolue, la NAP-MR n’ouvrira finalement pas sa majorité

RIXENSART “Après des discussions, tant au sein du groupe NAP-MR qu’avec les différents groupes politiques de Rixensart, il a été décidé par le comité de mercredi soir que la NAP-MR, forte de ses 15 sièges sur 27, ne fera finalement pas appel à un autre partenaire pour composer la majorité de ces six prochaines années.” Voilà le communiqué envoyé par la NAP-MR, mercredi en fin de soirée.

Une décision qui n’est pas justifiée par l’absence de points communs programmatiques, notamment avec le PS, présenté un temps comme partenaire privilégié.

“Des discussions ont eu lieu à deux reprises, mais je pense que la NAP-MR avait des difficultés à se positionner sur la décision d’ouvrir ou de ne pas ouvrir la majorité” , analyse l’échevin sortant Grégory Verté (PS). “Si l’ouverture se faisait, il était question d’un seul mandat. J’ai toujours dit que j’étais ouvert aux discussions, mais que je ne serais pas la cinquième roue de la charrette, que je voulais être respecté, mais que j’étais aussi prêt à assumer, en tant que troisième meilleur score de la commune. Mais les discussions sur les programmes n’ont finalement pas eu lieu.”

La NAP a finalement décidé d’y aller seule. “Nous avions dit que nous étions prêts à ouvrir, car on ne pensait pas obtenir la majorité absolue”, confie le bourgmestre, Jean Vanderbecken. “Et si la décision a pris du temps, c’est parce que certains, au sein du groupe, étaient favorables à l’ouverture, d’autres non. Finalement, l’AG a décidé : nous y allons seuls. Nous avons un groupe très fort et compétent, au sein duquel l’alliance s’est finalement faite avant les élections, entre la NAP, AC et le MR. Bref, on assumera, même si, humainement, on peut regretter cette décision pour Écolo et le PS, qui ont toujours été corrects.”

L’échevin sortant Grégory Verté se dit évidemment déçu et un peu inquiet : “Quand on s’investit autant d’années, on est forcément déçu, d’autant qu’il y avait beaucoup de projets, dont certains encore à porter. Il y a aussi une inquiétude quant à la poursuite ou non de ces projets. Mais il faut prendre le temps de la réflexion et revenir avec un esprit constructif pour les habitants de la commune”.



© La Dernière Heure 2012

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be