Plus de 5.000 élèves !

La rentrée 2014 est un bon cru pour l’enseignement provincial qui franchit un fameux palier.

Laurence Dumonceau
Plus de 5.000 élèves !

La rentrée 2014 est un bon cru pour l’enseignement provincial qui franchit un fameux palier.


"Nous comptabilisons aujourd’hui 5.030 élèves contre 4.925 pour l’an dernier à pareille époque. C’est la première fois que la population de l’enseignement provincial atteint la barre des 5.000 élèves, auxquels doivent s’ajouter les 288 élèves de l’enseignement spécialisé et les adultes inscrits dans l’enseignement de promotion sociale."

La députée provinciale en charge de l’Enseignement, Isabelle Kibassa-Maliba, a le sourire face aux chiffres de l’enseignement provincial : la rentrée 2014 est un bon cru.

Quatre établissements affichent complet, c’est le cas de l’Ipes de Wavre qui compte 1.113 élèves contre 1.057 l’an dernier, de l’Ipet de Nivelles : 985 élèves contre 935 l’an dernier, l’Ipes de Tubize : 969 élèves (921 l’an dernier) et l’institut provincial d’enseignement de promotion sociale de Nivelles.

"Les autres écoles provinciales connaissent soit une stabilisation de leur nombre d’élèves soit une légère diminution", a indiqué la députée provinciale.

Une évolution qui confirme la tendance observée l’an passée. À l’ITP de Court-Saint-Étienne, on passe de 647 élèves à 614 et au Cepes de Jodoigne de 791 à 786 et l’Ipam de Nivelles : de 497 à 505 élèves.

La députée provinciale a aussi rappelé que le collège provincial était attentif aux déclarations politiques communautaires et régionales au sujet de l’enseignement qualifiant.

"Concernant l’enseignement de promotion sociale, la co-organisation avec l’Ifosup de Wavre du bachelier en gestion des ressources humaines prend ses effets cette année. Par ailleurs, la mise en oeuvre du décret Paysage n’a pas impacté l’organisation du bachelier éducateurs spécialisés. Les établissements avaient obtenu leur habilitation avant la mise en œuvre du décret et le public approché par l’enseignement de promotion sociale n’est pas le public des Hautes Écoles", a précisé Isabelle Kibassa-Maliba.

À noter qu’un marché de service d’architecture a été lancé, lors du dernier conseil provincial pour la construction d’un étage supplémentaire sur le bâtiment ateliers fer de l’Ipes de Tubize.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be