Course-poursuite à 200 km/h du côté de Braine-l’Alleud

Ivre et énervé, un Louviérois a refusé d’être contrôlé par la police

Vincent Fifi
Course-poursuite à 200 km/h du côté de Braine-l’Alleud
©D.R.

Ivre et énervé, un Louviérois a refusé d’être contrôlé par la police.

Le 25 janvier 2013, Olivier, qui habite à La Louvière, est allé chercher sa copine à la sortie d’une boîte de nuit de Braine-l’Alleud. Mais la belle lui a signifié qu’elle ne rentrerait pas avec lui, ce qui l’a un peu mis sur les nerfs.

Le Louviérois a alors quitté les lieux en coupant les bandes de circulation de la voirie principale, en négligeant de respecter le panneau qui l’obligeait à tourner à droite. La manœuvre a été effectuée devant une patrouille de police, qui a dès lors décidé de contrôler l’automobiliste. Olivier a accéléré, et est monté sur le ring à haute vitesse. Les policiers brainois ont dû pousser jusqu’à 200 km/h pour le rattraper, aux environs de Nivelles.

Lorsqu’il a été obligé de se ranger sur le côté, le conducteur a suggéré aux policiers d’aller se faire voir, n’a pas donné ses papiers et a refusé le test d’haleine. Tout comme la prise de sang plus tard au commissariat, alors que le médecin appelé pour procéder à cet examen a attesté de l’état alcoolisé d’Olivier.

Réentendu dans la matinée, le gaillard a fait comprendre aux policiers qu’il connaissait leurs collègues et qu’il ne serait même pas poursuivi. Loupé : il se retrouvait il y a quelques jours sur le banc des prévenus du tribunal correctionnel de Nivelles. Où il a prétendu ne pas avoir vu les feux bleus des policiers, et indiqué qu’il s’était senti agressé par les policiers lors de ce contrôle.

"J’ai voulu prendre mes papiers mais une policière m’a tapé sur la main. Son collègue m’a ensuite pris au cou : c’était une attaque violente, ils m’ont sorti de force et menotté", a-t-il affirmé. Son avocat a tout de même plaidé que les préventions n’étaient pas contestées, et que son client s’était remis en question…

Le ministère public, lui, a requis 90 heures de travail, 600 € d’amende et une déchéance du droit de conduire durant 35 jours. Jugement le 4 novembre.


Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be