Nivelles: une greffière sans toge à l'audience suite à un vol commis au sein du palais de justice

L'audience de la troisième chambre du tribunal correctionnel du Brabant wallon a débuté lundi par une annonce insolite faite par la présidente Sophie Sterck.

BELGA
Nivelles: une greffière sans toge à l'audience suite à un vol commis au sein du palais de justice
©Photonews

L'audience de la troisième chambre du tribunal correctionnel du Brabant wallon a débuté lundi par une annonce insolite faite par la présidente Sophie Sterck. 

Il s'agissait d'excuser la greffière, obligée de travailler sans toge suite au vol de cet habit de travail, commis au sein même du palais de justice dans le courant de la semaine dernière. 

La présidente a évoqué devant les avocats le problème de la sécurité au palais de justice de Nivelles, le greffe correctionnel se trouvant dans une partie du bâtiment non sécurisée et ouverte au public sans contrôle particulier. 

Les faits se sont produits entre mardi midi et mercredi matin, dans une pièce annexe aux bureaux du greffe correctionnel où se trouvaient plusieurs toges de greffiers. Dans un premier temps, la victime du vol a pensé que cette toge avait pu être "empruntée" par un avocat ou un autre membre du personnel. Mais il semble que cela ne soit pas le cas et qu'il y ait bien eu vol au sein même du palais de justice. 

Vu le contexte actuel imposant la méfiance dans les édifices publics, en particulier dans les locaux de justice, une plainte a été déposée.

Les toges des greffiers ne sont pas achetées par le ministère de la justice: le personnel doit acheter ses "habits de travail" sur ses propres deniers. Une toge neuve coûte près de 500 euros.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be