Wavre : un front commun contre le MR

Ecolo, PS, CDH et Défi s'associent pour contrer l'hégémonie libérale au sein de la cité du Maca

Y. N.
Wavre : un front commun contre le MR
©natelhoff

Ecolo, PS, CDH et Défi s'associent pour contrer l'hégémonie libérale au sein de la cité du Maca

Les trois partis de l’opposition wavrienne (Ecolo, PS et CDH), rejoints par Défi avaient programmé une conférence de presse, ce mercredi soir, pour faire part d’une annonce qui devait chambouler le paysage politique wavrien. Mais de grande déclaration, les quatre partis ont surtout enfoncé une porte ouverte en affirmant qu’ils voulaient “mettre fin à la majorité absolue” des libéraux, au pouvoir depuis des décennies.

Ce mercredi soir, les représentants des quatre partis ont tout juste rappelé ce qu’ils martèlent depuis des mois déjà : “Depuis des décennies, la ville de Wavre est gérée par un seul parti, déplorent-ils. Charles Aubecq, Charles Michel : l’héritage des Charles est lourd pour la Ville. Aujourd’hui, nous devons faire face à une commune déséquilibrée. Il faut renverser la vapeur. […]. Wavre a un potentiel incroyable. Inexploité ou mal exploité par une majorité qui ronronne, incapable de se remettre en question.”

Et de poursuivre :

“Wavre fait aujourd’hui pâle figure devant Louvain-la-Neuve. Elle a besoin d’un sursaut démocratique. La majorité absolue a tué toute forme de dynamisme politique et ferme la porte à la démocratie.”

Les quatre partis étayent leurs propos en évoquant “l’échec de la majorité actuelle” en matière de mobilité – “qui asphyxie la ville”, d’urbanisme “sans vision” ou encore de commerce.

Si Christophe Lejeune (Ecolo), Kyriaki Michelis (PS), Benoît Thoreau (CDH) et Luc D’Hondt (Défi) ont communiqué de concert, ils affirment toutefois qu’aucun accord préélectoral n’a été conclu entre les quatre partis. Oui, ils pourraient s’associer s’ils parvenaient à monter une majorité confortable – “Pas question de monter une majorité trop fragile” – et ainsi renverser le MR.

Mais ils n’empêcheront pas non plus un membre du cartel de s’associer aux libéraux. “Nous verrons le soir des élections ce que le citoyen décide. L’important, c’est de mettre fin à cette majorité absolue et de rouvrir le débat à Wavre. De manière à ce qu’un parti ne décide plus seul de ce qui est bon ou pas pour Wavre. Si un des partenaires (NDLR : Ecolo, PS, CDH ou Défi) venait à s’associer avec la liste du Bourgmestre, nous ne lui en voudrions pas. Cela permettrait d’ouvrir le débat. Et les autres partis seront là pour lui rappeler ses engagements.”


Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be