Chastre: la comtesse risque la prison

La cour d’appel de Bruxelles prononcera le 30 octobre prochain à 9 h son arrêt concernant la comtesse Diana du Monceau de Bergendal, prévenue pour infraction à la loi relative à la protection et au bien-être des animaux. Elle risque une peine de prison jusqu’à deux ans et une amende pénale jusqu’à 60.000 euros.

Chastre: la comtesse risque la prison

La cour d’appel de Bruxelles prononcera le 30 octobre prochain à 9 h son arrêt concernant la comtesse Diana du Monceau de Bergendal, prévenue pour infraction à la loi relative à la protection et au bien-être des animaux. Elle risque une peine de prison jusqu’à deux ans et une amende pénale jusqu’à 60.000 euros.


La prévenue a expliqué aux juges qu’elle avait recueilli chez elle des animaux abandonnés et notamment des chiens dont certaines personnes ne voulaient plus. Elle a déclaré qu’elle s’était attachée à ceux-ci mais le parquet lui reproche d’avoir hébergé un nombre trop élevé d’animaux, sans l’autorisation nécessaire.

En 2013, la police avait procédé à deux saisies de chiens dans les propriétés de la prévenue, l’une avait été réalisée à Chastre le 10 juin et l’autre à Genappe le 24 octobre. Lors de la première descente, à Chastre, 37 chiens ont été saisis. La police, accompagnée d’inspecteurs vétérinaires et d’inspecteurs de l’environnement, a agi suite aux plaintes de plusieurs voisins. Des chiens errants avaient attaqué des lapins et des poules et aboyaient sans cesse.

Sur place, les intervenants ont constaté que la prévenue vivait parmi des dizaines de chiens, parfois agressifs, et qu’il régnait une odeur nauséabonde d’excréments. Par ailleurs, certains chiens étaient enfermés dans de mauvaises conditions, et d’autres étaient gravement malades.

Lors de la seconde descente , à Genappe, la police avait saisi 57 chiens et deux moutons, eux aussi hébergés dans de mauvaises conditions. La comtesse du Monceau de Bergendal avait déjà été condamnée une première fois en avril 2012. Elle avait bénéficié de la suspension simple du prononcé de la condamnation mais avec l’obligation de se limiter à 20 chiens.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be