Michel Lelièvre à La Hulpe : la commune dément, il y a pourtant passé deux jours

Michel Lelièvre a bel et bien séjourné pendant deux jours à La Hulpe, mais il vient de quitter la commune.

S.G.

Michel Lelièvre a bel et bien séjourné pendant deux jours à La Hulpe, mais il vient de quitter la commune.

Ce jeudi, nous vous annoncions le départ de Michel Lelièvre de Bruxelles suite à son agression devant son appartement d’Anderlecht. Alors qu’une enquête est ouverte pour coups et blessures volontaires et dégradations volontaires de biens mobiliers, on apprenait que l'ancien complice de Marc Dutroux avait fui la capitale pour le Brabant wallon.

Interdit de séjour dans certains quartiers de plusieurs provinces wallonnes, Michel Lelièvre a ainsi posé ses valises à La Hulpe, petite commune au sud de la capitale. Contactées, les autorités communales nous avaient indiqué ne pas avoir été averties de la venue de celui qui a participé à quatre enlèvements et séquestrations dans l’affaire Dutroux.

Face à l’émoi et aux nombreuses réactions des Hulpois, le collège communal s'est réuni en urgence jeudi matin. Il a pris ses contacts auprès des instances judiciaires compétentes et a publié un démenti dans le courant de l’après-midi. "Des contacts ont été pris, au fur et à mesure, avec les différents pouvoirs concernés. Le procureur du roi du Brabant wallon a informé le collège dans le courant de l’après-midi que 'Monsieur Lelièvre ne résidait pas à La Hulpe ou sur une autre commune de la zone de police de La Mazerine.'"

Renseignements pris, il s’avère pourtant que Michel Lelièvre a bel et bien séjourné à La Hulpe... mais n’y est resté que deux jours. Il a désormais quitté la commune.

Contacté, le procureur du roi brabançon indique avoir voulu démentir l’information selon laquelle Michel Lelièvre se trouve actuellement sur le territoire de La Hulpe. “Mon but, c’est de sortir la population de cette psychose où les gens cherchent à savoir où il se trouve, précise Marc Rézette. Il y a quelque chose de malsain lorsque la population veut faire justice soi-même. Mon rôle, c’est de faire respecter un jugement. Et toutes ces personnes qui veulent s’en prendre à Lelièvre ne respectent pas ce jugement."

> Mise à jour du 30 avril 2021 : Le Conseil de déontologie journalistique a constaté des fautes déontologiques dans cet article. Son avis peut être consulté ici.


Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be