Couvent des Récollets à Nivelles : les opposants ne désarment pas

Mise en cause, la ministre wallonne du Patrimoine dit être attentive au dossier.

Couvent des Récollets à Nivelles : les opposants ne désarment pas

Mise en cause, la ministre wallonne du Patrimoine dit être attentive au dossier.

Si rien ne semble bouger depuis des mois sur le site de l’ancien couvent des Récollets, les opposants au projet immobilier envisagé par le promoteur propriétaire restent mobilisés. Ils se disent plus que jamais inquiets pour l’avenir de l’ancien couvent vendu par la Ville en mai 2017.

Au printemps 2019, le promoteur avait annoncé son intention de démolir une partie de l’aile sud, qui ne présente pas un intérêt historique particulier, et de construire de nouveaux immeubles pour fermer la cour. En réaction, certains riverains ont lancé une pétition, qui a recueilli, avant l’été, plus de 4 500 signatures, pour inscrire le site sur la liste de sauvegarde de la Région wallonne.

Comme il s’y était engagé, le promoteur a organisé à la fin de l’année 2019 des ateliers participatifs pour plancher sur le projet avec des habitants. Mais tous ne sont visiblement pas convaincus. Dans un communiqué émis cette semaine, certains mettent en cause la ministre wallonne du Patrimoine, Valérie De Bue, qui est aussi conseillère communale de la majorité à Nivelles. "Le groupe s’interroge sur le silence de la ministre quant à son intention de suivre ou non les experts de son administration qui ont rendu un avis favorable à des mesures urgentes de sauvegarde il y a maintenant plus de quatre mois", indique le document.

Valérie De Bue, que nous avons interrogée, rappelle que l’inscription du bâtiment sur la liste de sauvegarde avait déjà obtenu un avis favorable au début des années 2000. "Mais aujourd’hui il y a un projet à l’étude et les éléments les plus intéressants seront préservés : je serai très attentive à ce dossier au stade de l’analyse de la demande de permis, précise Valerie De Bue. Si le résultat de l’inscription sur la liste de sauvegarde est de bloquer tout durant un an et que le bâtiment continue à pourrir, ce n’est pas une solution. Ce qui importe, c’est l’avenir du site."

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be