Les plaines ouvertes aux Ukrainiens à Nivelles

Les réfugiés Ukrainiens de 3 à 15 ans pourront profiter des plaines de vacances.

Les plaines ouvertes aux Ukrainiens à Nivelles

La Ville de Nivelles a organisé une réunion à destination des familles ukrainiennes et de leurs hébergeurs, et la question des plaines de vacances y a été abordée. C’était aussi une interrogation d’Évelyne Vanpée (Les Engagés) lors du dernier conseil communal. La conseillère de l’opposition avait expliqué que les jeunes Ukrainiens dont les familles ont fui la guerre et sont à présent logées dans la cité des Aclots vont sans doute rester plusieurs mois sur le territoire.

L’idéal serait dès lors de pouvoir les accueillir au sein des plaines organisées cet été par la Ville. Mais pour cela, il faut des capacités suffisantes et un appui pour aider à l’inscription.

L’échevine de la Jeunesse, Isabelle Bourlez (Écolo), a répondu que Nivelles n’avait pas attendu le déclenchement de la guerre en Ukraine pour mettre en place des mesures permettant à un public le plus large possible d’avoir accès aux plaines de vacances communales. Un travail est mené depuis des années avec les organismes qui accompagnent les familles précarisées, et ces associations savent très bien comment fonctionne le système d’inscriptions aux activités communales.

La capacité des plaines sera augmentée

"Les hébergeurs ont des contacts avec le CPAS dans le cadre du suivi des familles, et les assistantes sociales sont informées des démarches à effectuer pour s’inscrire aux plaines de vacances, a encore précisé l’échevine. Nous allons effectivement augmenter le nombre de places pour accueillir des enfants ukrainiens. Les hébergeurs sont également proactifs, et nous demandent déjà des renseignements."

Lors de la réunion avec les familles à l’hôtel de ville, vendredi dernier, Isabelle Bourlez a confirmé que les plaines ouvertes cet été aux jeunes de 3 à 15 ans verraient leur capacité augmentée. Des contacts ont également été pris avec les clubs sportifs et les associations qui organisent des stages culturels, afin d’accueillir les jeunes Ukrainiens qui souhaiteraient participer à ces activités de juillet et août.

Quant aux frais que cela implique, en cas de souci, une demande d’intervention peut être adressée au CPAS.

Vincent Fifi

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be