Une note de 8,8/10 pour le Ravel de Nivelles

Nivelles Une ASBL a réalisé un comptage et une enquête sur les utilisateurs du Ravel.

Une note de 8,8/10 pour le Ravel de Nivelles
©D.R.

L’association "Chemin du Rail" a pour mission de faire la promotion de la mobilité active, via la réaffectation des anciennes voies ferrées et vicinales. La Région wallonne, qui la subsidie, lui a également demandé de procéder à des comptages à divers endroits du réseau Ravel, pour en savoir plus sur son utilisation au quotidien et sur les besoins, rencontrés ou non, de ceux qui fréquentent ces voies lentes.

Ce travail a été réalisé notamment à Nivelles, durant l’été 2021, et un questionnaire qualitatif a également été soumis à certains utilisateurs. En terre aclote, c’est au niveau de l’ancienne gare du Nord, rue de Sotriamont, que l’enquête a été menée.

Les résultats viennent d’être communiqués aux autorités locales. Il apparaît qu’en semaine, 382 personnes sont passées par le Ravel la journée du comptage, et ce nombre est monté à 665 le week-end.

Le week-end, le nombre de piétons et de cyclistes est respectivement de 212 et de 284, chiffre auquel s’ajoutent des vélos électriques (148), quelques trottinettes, des utilisateurs en roller et des personnes à mobilité réduite. En semaine, le nombre de piétons dépasse largement celui des cyclistes.

Il ressort des réponses au questionnaire que la majorité des piétons sont des locaux, qui utilisent le RAVeL pour faire du sport ou se promener, et un tiers ont un usage utilitaire. Sur les 36 utilisateurs interrogés, seuls trois se servent du parcours pour se rendre au travail.

Le week-end par contre, on rencontre aussi sur place des marcheurs qui ne sont pas de Nivelles. Six personnes sur 36 ont précisé qu’elles passaient par là tous les jours, sept découvraient pour la première fois, et douze personnes utilisent le Ravel plus d’une fois par semaine.

La cohabitation avec d’autres personnes, privilégiant la vitesse à la convivialité, est un des points négatifs relevés lors de l’enquête.

Il reste aussi du pain sur la planche des autorités pour mieux signaler les arrivées sur le Ravel, en particulier entre Genappe et Nivelles. L’amélioration des liaisons, un meilleur éclairage à certains points stratégiques, la création de zone spécifique pour éviter les nuisances comme des déjections canines ou encore la sécurisation de certains croisements avec des routes font partie des demandes enregistrées.

Il manque aussi, pour les utilisateurs, des WC, quelques bancs, des bornes de recharge pour vélos électriques et quelques accès à l’eau potable. Ce qui n’empêche pas le Ravel aclot d’obtenir un 8,8 sur 10 sur le degré de satisfaction des usagers.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be