8 000 euros pour un client d’une "centrale" de cocaïne

Déjà impliqué en 2015 dans un dossier de stupéfiants, un prévenu n’a pas payé la transaction proposée.

Vincent Fifi
BELGIUM GENT DRUG CAPTURE COCAINE
©BELGA
Il y a sept ans, Cédric avait obtenu la suspension du prononcé dans un dossier en rapport avec les stupéfiants. Ce qui, manifestement, n'a pas suffi pour qu'il rompe avec...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité