Un Ottintois condamné à trente mois d'emprisonnement ferme pour des faits de violence à Court-Saint-Étienne et Ottignies

L'homme né en 1993 a été reconnu coupable de plusieurs actes de violence commis entre 2019 et 2020 dans le Brabant Wallon.

Un Ottintois condamné à trente mois d'emprisonnement ferme pour des faits de violence à Court-Saint-Étienne et Ottignies
©Belga

Le tribunal correctionnel du Brabant wallon a condamné vendredi Isa C., un habitant d'Ottignies né en 1993, à trente mois d'emprisonnement ferme et à une amende de 1.600 euros. L'intéressé était poursuivi pour plusieurs faits de violences et d'outrages commis en 2019 et 2020 à Court-Saint-Étienne et Ottignies. Le prévenu est en récidive et a déjà notamment écopé de deux peines de quatre ans de prison. À l'audience, il concédait avoir un caractère impulsif mais considérait être poursuivi pour des faits qui n'en valaient pas la peine.

Il se retrouvait à nouveau devant le tribunal correctionnel à propos d'une altercation datant du 23 avril 2019. Alors qu'il circulait en voiture à Court-Saint-Étienne, il a dû s'arrêter derrière une voiture qui était garée sur la chaussée, feux de détresse allumés, devant un magasin de nuit. Le conducteur était alcoolisé et lorsqu'il est sorti du magasin, une discussion virulente s'est engagée avant qu'Isa C. le frappe tandis que l'autre tentait de partir, lui occasionnant plusieurs fractures.

Le prévenu devait aussi s'expliquer sur deux faits d'outrages survenus lors de contrôle de police en octobre 2019 et en avril 2020. Et le 30 avril 2020, lors d'une nouvelle altercation avec un automobiliste à Court-Saint-Étienne, l'Ottintois s'en est pris à la fille de ce tiers, âgée de 16 ans et qui tentait de s'interposer. Il lui a notamment craché dessus.

"J'ai dit que si c'était un garçon, j'aurais pu régler les affaires mais comme c'était une fille, je n'allais pas frapper. Moi, je ne cherche pas la bagarre mais si on me touche, je me défends. À un moment, il faut arrêter de faire tout un fromage pour des petits trucs comme ça. C'est une injustice que je me retrouve ici", avait clamé le prévenu lors de son passage en correctionnelle.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be