La commune de Chastre rejette des hydrocarbures dans la rivière : "Cela fait des années que c’est comme ça, peut-être 40 ans"

Nicolas Dewitte a dénoncé, mardi au conseil, une source de pollution dont le service technique est responsable depuis… plusieurs années.

Pierric Brison
La commune de Chastre rejette des hydrocarbures dans la rivière : "Cela fait des années que c’est comme ça, peut-être 40 ans"
©EDA

Nicolas Dewitte (Chastre Avenir, opposition) a profité de la présentation du Contrat de rivière Dyle-Gette, lors du conseil communal de ce mardi soir, pour interpeller la majorité sur un problème qui persiste depuis des années: "Est-ce qu'ils (le Contrat de rivière) ne vous ont pas envoyé un courrier concernant ce que la Commune rejette dans la rivière? J'ai déjà évoqué le problème lors d'une séance précédente. Les déchets de la balayeuse, qui contiennent des hydrocarbures, sont rejetés directement dans la rivière…"

Après plusieurs questions, il s'avère que les déchets que récolte la balayeuse sont déversés dans un grand trou, creusé à cinq ou six mètres de la rivière, à côté de la maison communale. Au fond du trou, un tuyau. "Mais où mène ce tuyau? Personne ne le sait vraiment", a reconnu Jean-Marie Thiry (Écolo), échevin de l'Environnement et des Déchets. Pour Nicolas Dewitte, la proximité avec le cours d'eau représente un risque: lorsque la balayeuse est vidée, tout se retrouve dans le trou et puis dans la rivière.

Ce qui est dénoncé par l'élu est en fait bien connu de la majorité. "Cela repart à la rivière car notre site n'est pas aménagé, a indiqué le bourgmestre, Thierry Champagne (Chastre 20+ ). Pour l'aménager, il faut un permis. Il n'y a pas de solution pour le moment. Cela fait dix ans que je demande à l'intercommunale inBW de trouver une solution, elle cherche mais n'en trouve pas."

Autrement dit, ce n'est pas simplement la responsabilité de la coalition actuelle, mais bien de la précédente également. "Rejetez ces déchets 10 ou 20 mètres plus loin de la rivière" a conseillé Nicolas Dewitte.

"Nous sommes conscients du problème"

Pour le bourgmestre, sans ce trou, les eaux usées iraient dans les avaloirs et donc également dans la rivière. Il a affirmé qu’une enquête allait être menée pour voir où conduit ce fameux tuyau.

"Nous sommes conscients du problème, a ajouté l'échevin Jean-Marie Thiry. Cela fait des années que c'est comme ça, peut-être 40 ans. On ne peut pas faire ce qu'on veut sur un site classé. Nous avançons dans les démarches. En attendant, le problème est toujours d'actualité: toutes les communes ont des boues de nettoyage et il n'existe pas de vraie solution. La seule possibilité, c'est de les acheminer vers un centre qui se trouve en Flandre. C'est le seul endroit."

Ce qu'a confirmé le bourgmestre, avant de relativiser: "Nos boues de nettoyage sont moins hydrocarbonées car nous ne travaillons pas sur des autoroutes. Je ne dis pas qu'il ne faut rien faire. Le problème, c'est qu'il faut reloger le service technique. À l'époque, on a classé l'ensemble du site de la ferme du Castillon, alors qu'il aurait d'abord fallu obtenir un permis d'environnement. Car en ce moment, nous n'en avons même pas" . Un constat qui met les élus dans l'embarras. "La Commune de Chastre ne montre pas l'exemple, mais nous essayons de trouver une solution."

Le service technique devrait normalement déménager "prochainement" . Un site aurait été trouvé mais le bourgmestre indiquait mardi ne pas encore pouvoir annoncer publiquement de quel site il s'agit.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be