À Nivelles, le clocheton du palais sera réparé sur place

Le travail a repris sur le chantier du palais de justice: au sol, le clocheton sera rénové en profondeur avant d’être remis en place à la fin du mois de septembre.

Vincent Fifi
À Nivelles, le clocheton du palais sera réparé sur place
©EDA

Il y a quelques semaines, des échafaudages sont montés à l’assaut de la tour d’angle du palais de justice et au début du mois de juillet, l’entreprise à laquelle la Régie des bâtiments a fait appel pour ces travaux délicats a "descendu" le clocheton de la tour. Le bois était en mauvais état et il a été scié, avant qu’une grue fasse atterrir cet élément en douceur, sur la pelouse de la Grand-Place.

Depuis les congés du bâtiment, le clocheton est resté sur place, entouré d’une palissade protectrice et surveillé par des caméras pour éviter les actes de malveillance. Les congés du bâtiment sont terminés et le travail a repris lundi matin. La palissade métallique a été retirée temporairement par les ouvriers, ce qui a attiré de nombreux Aclots qui voulaient voir de près ce beau travail à l’ancienne – le palais de justice a été construit entre 1888 et 1891 – et le paratonnerre de fer forgé dont les formes rappellent certains éléments intérieurs du palais, où le travail du fer est également remarquable.

"Laisser quelques ouvertures dans la palissade…"

En réalité, l'entreprise (lire ci-dessous) devait juste élargir l'espèce d'enclos où se trouve le clocheton, afin de disposer d'assez d'espace pour le réparer sur place. "Mais vu l'intérêt des gens, on se demande si on ne va pas laisser quelques ouvertures dans la palissade, ce qui permettra de voir ce que nous faisons", indique Antoine Bruneau, le gestionnaire du chantier pour Monument Hainaut.

L’idée est de remplacer la structure de bois par de l’acier afin d’assurer une meilleure pérennité tout en gardant la forme bien connue des Nivellois. Ce travail se fera au sol, et nécessitera de démonter la couronne. Un échafaudage sera placé autour du clocheton, dont chaque ardoise a été taillée pour obtenir sa forme, tandis que le paratonnerre sera enlevé et traité ailleurs. Il sera sablé, restauré et repeint.

Si tout se passe comme prévu, le clocheton devrait être replacé à la fin du mois de septembre, ce qui s’annonce comme une des phases les plus spectaculaires du chantier. En attendant, les couvreurs s’activent également en hauteur, sur la tour d’angle, où il faudra aussi mettre en place un système permettant à la nouvelle structure d’acier du clocheton de s’insérer par l’intérieur dans la charpente de bois existante.

L’ensemble des travaux devraient être terminés pour le tour Sainte-Gertrude, au début du mois d’octobre.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be