Des groupes d’étudiants réunis devant les auditoires, partageant nerveusement leurs impressions à quelques minutes de découvrir leurs questions d’examen, voilà une scène que l’on n’avait plus vécue depuis un moment, sur le campus universitaire de l’UCLouvain. En cause: la pandémie de Covid qui a contraint l'université à organiser ses sessions d'examens à distance ou de manière hybride ces deux dernières années avec, pour les sessions de juin et aout 2021, 60% d'examens écrits en présentiel seulement. "Après un premier quadri qui s’est parfaitement déroulé avec le retour des étudiants en présentiel dans les auditoires, il était tout à fait logique que la session se déroule de la même façon", se réjouit Isabelle Decoster, porte-parole de l’université.

À l’image de ces étudiants en première année en kiné qui passaient, ce jeudi matin, leur examen de psychomotricité, 35 000 élèves de l’UCLouvain sont en session jusqu’au 22 janvier. "Nous n’avons pas connu les examens à distance puisque nous sommes en première année, nous ne pouvons pas vraiment comparer mais nous sommes bien contents de pouvoir être là et stresser ensemble", sourit une jeune étudiante, ses feuilles de cours à la main. "Moi, j’aurais été plus cool chez moi, derrière mon PC, franchement", ajoute sa voisine.

Un siège occupé sur deux

À l’heure de franchir les portes de l’auditoire Socrate n° 10, 11 h, les dernières consignes sont données par les trois assistants qui viennent de déposer les questions sur les tables, en veillant à laisser un siège vacant entre chaque élève. "En termes logistique, c’est une gestion des examens classique, comme en période hors Covid, précise la porte-parole. En revanche, des mesures ont été prises pour que tout se déroule dans le respect des règles sanitaires. Outre le port du masque, le gel hydroalcoolique et un sens de circulation pour les entrées et les sorties des étudiants, nous avons prévu une heure de battement entre les "slots" d’examen de manière à pouvoir aérer et désinfecter entièrement les auditoires."

Des solutions pour les étudiants en quarantaine

Au total, 2 300 examens seront donnés en ce mois de janvier. "Un peu moins de 80% des élèves les présenteront en présentiel, moins de 10% le feront à distance et moins de 15% sont évalués durant l’année de manière continue, précise-t-elle. Pour cet examen des premières bacheliers en kinésithérapie, les élèves sont 200 dans un auditoire de 600 places. Ils sont répartis dans trois auditoires différents. Quand nous étions en code orange, il fallait prévoir six auditoires."

Pour les étudiants atteints du Covid ou concernés par une quarantaine, une certaine souplesse a été demandée aux présidents de jury des différentes facultés de l’UCLouvain. "Notre volonté est de trouver une solution dans la mesure où c’est possible. Elles sont envisagées au cas par cas, un écrit peut être transformé en oral, un examen peut éventuellement être déplacé à un autre moment dans une autre faculté, être donné à distance ou la session pourrait être légèrement prolongée. Tout est mis en œuvre pour permettre à ces étudiants de passer leurs examens ", insiste Isabelle Decoster qui précise que ces décisions ont été prises par l’ensemble des universités.