WAVRE

La zone de police a dressé le bilan de ses activités en 2009

POLICE Le chef de corps de la police de Wavre, le commissaire-divisionnaire Gilbert Hardy, présentera ce soir, au conseil communal, le bilan des activités de la zone pour l’année 2009. Avec un constat majeur : depuis 2002, le nombre d’interventions a considérablement diminué.

En 2009, les deux équipes quotidiennes d’intervention de la police de Wavre sont toutefois sorties à 5.063 reprises. Soit une moyenne de 14 interventions par jour. Au final, 591 personnes ont été arrêtées en 2009.

La police a donc fait le bilan de ses activités dans les principales problématiques qui sont autant de priorités pour les quatre années à venir.

En matière de vols dans les habitations, on est passé de 271 faits constatés en 2002 à 161 en 2009. Soit une diminution de 40 % en à peine huit ans. Pourtant, Gilbert Hardy insiste pour que les citoyens continuent à protéger leurs habitations. “Chacun veut sa maison quatre façades avec une grande haie pour être à l’abri des regards” , explique-t-il. “Mais cela facilite la vie des voleurs. Les Wavriens doivent faire des efforts en matière de prévention et améliorer la sécurité de leur maison car, en moyenne, un cambrioleur quittera les lieux s’il n’est pas parvenu à rentrer dans l’habitation en moins de trois minutes.”

Deuxième priorité de la police de Wavre : la sécurité routière. Si aucun accident mortel n’a été enregistré sur les routes régionales et communales – ce qui n’est pas le cas sur les autoroutes, gérées par la police fédérale -, on a tout de même dénombré 145 accidents avec blessés légers ou graves en 2009. Principalement dans la tranche horaire 16 h - 18 h. Les nationales 4, 238, 239 et 268 sont concernées dans 49 % des accidents avec lésions corporelles. À noter que l’alcool est responsable de 18 % des accidents avec blessés.

La troisième priorité que s’est fixée la zone de police sera la lutte contre les incivilités : dépôts sauvages, saleté,… Un domaine dans laquelle la police devra s’allier aux services communaux et à l’agent sanctionnateur : en 2009, seuls 66 procès-verbaux ont été rédigés tandis que 35 personnes ont été sanctionnées.

Enfin, la 4e priorité sera la lut- te contre les faits de violence et le trafic de stupéfiants. En 2009, 76 dossiers ont été ouverts en matières d’usage ou de vente de stupéfiants tandis que 75 faits escroqueries et d’abus de confiance ont été constatés en 2009. Les coups et blessures volontaires sont moins nombreux : 26, tandis que les vols avec violence et extorsion étaient au nombre de 16 en 2009.

À noter que le nombre de véhicules volés a également diminué : 67 faits en 2002 pour atteindre 29 vols en 2009. Le nombre de vols dans les véhicules a également diminué : 139 en 2002 pour 112 en 2009.

Et si le nombre d’interventions de la police a considérablement diminué depuis 2002, c’est aussi grâce à la présence des caméras de surveillance dans le centre-ville. Le réseau, qui arrive en fin de vie, devrait d’ailleurs être prochainement renouvelé.



© La Dernière Heure 2010