Le centre sportif les a accueillis pour le 1er tour des élections présidentielles

LASNE “Si j’ai bien voté ? Je l’espère, oui” , sourit Bernard, un habitant de Court-Saint-Etienne, dimanche en fin de matinée, au centre sportif de Lasne.

Un lieu qui a connu une sacrée animation, dimanche de 8 h à 18 heures. Pas de compétition sportive, mais bien le premier tour des élections présidentielles françaises.

Pour la première fois, les Français du Brabant wallon qui s’étaient inscrits préalablement ont pu voter à Lasne, plutôt qu’au Lycée Français d’Uccle ou au Heysel. Et si voter n’est pas obligatoire en France, ils sont nombreux à s’être déplacé : 6.000 Français du Brabant wallon s’étaient en effet inscrits pour voter dans l’un des quatre bureaux de vote installé à Lasne, dimanche.

“Habituellement, je vote en région parisienne, et il y avait d’ailleurs beaucoup moins de monde , témoigne Chantal Simoneau, aujourd’hui habitante de Lasne devant les portraits des candidats affichés entre les bureaux de vote. Lorsque je votais à Paris, on ne faisait pas la file, Cela fait deux ans que j’habite à Lasne. Je suis venue en Belgique, une fois retraitée pour me rapprocher de mes enfants. Voter, c’est important, car c’est une occasion de s’exprimer. D’autant que ce sont souvent ceux qui ne votent pas qui rouspètent après. Reste que je trouve que la date a été mal choisie… puisque ce sont encore les vacances de Pâques en région parisienne. J’ai donc peur qu’il y ait un fort taux d’abstention au premier tour.”

Et alors que l’heure de midi approchait, les files s’allongeaient à l’extérieur du centre sportif, où la bourgmestre de Lasne informait les Français que certains bureaux étaient disponibles, notamment pour les premières lettres de l’alphabet, même si pour le bureau n°2, il fallait patienter. “Pourquoi Lasne ? J’avais des contacts avec l’ancien consul , note la bourgmestre de Lasne, qui, en signe de soutien aux Français arborait un pantalon bleu, un tee-shirt rouge et une veste blanche. Et en son temps, il m’avait demandé s’il était possible d’accueillir les élections à Lasne. Ça ne s’est pas fait tout de suite, mais nous avons finalement mis tout cela en musique. Nous avons racheté du matériel qui sera utile pour les prochaines élections communales”

Les ouvriers communaux ont donc placé les isoloirs pour chacun des quatre bureaux tandis que deux policiers assurent la circulation aux abords du centre sportif. “Pour nous, ce dimanche ainsi que le second tour et les législatives, en juin, seront autant de répétitions pour les élections communales d’octobre prochain.”



© La Dernière Heure 2012