Pompiers et policiers aclots ont ouvert leurs portes aux citoyens samedi

NIVELLES Quel monde ! Des centaines de mètres de voitures garées le long du ring, la grande foule dans la caserne des hommes du feu, les couloirs du commissariat complètement engorgé…

La journée portes ouvertes des pompiers et des policiers, organisée en commun samedi à Nivelles, est un succès total. Pour les organisateurs mais aussi pour ceux qui se sont déplacés et ont pu assister à des démonstrations impressionnantes d’efficacité et de savoir-faire.

Au hasard, on peut épingler la prestation des maîtres-chiens de la police, les plongeurs des pompiers proposant même des baptêmes aux courageux, une extinction de feu de friteuse qui a marqué les esprits en matinée, ou encore l’explication détaillée pour les citoyens des méthodes policières d’interpellation d’un suspect. Du côté des responsables et notamment des bourgmestres de la zone de police et de la zone incendie, on se réjouissait de ce succès.

Non seulement les habitants ont pu comprendre certaines méthodes d’intervention et donc appréhender toutes les difficultés de ces métiers, mais la vitrine était particulièrement attractive, donc susceptible de faire naître des vocations. Et c’est vrai que si on cherche des policiers pratiquement en permanence, le problème du recrutement est encore plus aigu pour les pompiers volontaires. Il y a quelques jours, au terme de nouvelles épreuves d’examen, seuls deux candidats ont été sélectionnés pour composer le personnel du futur poste avancé à Tilly (Villers-la-Ville).

C’est une déception : il manque encore deux volontaires pour atteindre le nombre minimum de pompiers nécessaires au démarrage. Il faudra donc (encore) organiser des épreuves de recrutement pour éviter que le bâtiment soit prêt avant les hommes qui devront y travailler.



© La Dernière Heure 2012