C'est au Carrefour de Genval qu'un client du magasin, surpris de ce qu'il avait sous les yeux, a décidé de partager sa stupéfaction via les réseaux sociaux, en l'occurrence sur la page, très suivie, de Mr Mondialisation.

Alors que l'utilisation du plastique est de moins en moins appréciée pour son impact écologique (en ce compris dans les grandes surfaces), en période de coronavirus, il est encore nécessaire pour l'emballage. Et c'est là que la contradiction atteint son paroxysme. Emballer des couverts, que l'on ne veut plus en plastique pour le bien de la planète, dans une barquette en plastique, c'est effectivement le serpent qui se mord la queue...
 
On peut également lire, sur l'étiquette du produit, une date de péremption pour le 5 décembre 2020 ! Etrange pour un couvert qui se dit réutilisable ... Un imbroglio bien de chez nous !