Un témoignage troublant vient confirmer la version du conducteur de train qui dit avoir vu la voiture slalomer.

Un nouveau drame sur un passage à niveau s’est déroulé jeudi soir vers 20 h 15 du côté de Brye (Fleurus), à la limite avec Marbais, dans l’entité de Villers-la-Ville. Une collision s’est produite entre un véhicule engagé sur les rails et un train de la ligne 140 reliant Ottignies à Charleroi. La voiture a été traînée sur plusieurs mètres, jusqu’au pont de Marbisoux. Johan (52 ans), agriculteur à Wayaux (Les Bons Villers) et Gérald (40 ans) originaire de Charleroi, qui se trouvaient à bord du véhicule, ont perdu la vie, tués sur le coup. Le chien de Johan, qui répondait au nom de Douze, a également été tué.

Le trafic ferroviaire sur la ligne 140 entre Fleurus et Ottignies a été interrompu toute la nuit, jusqu’à l’évacuation du véhicule vendredi matin. Les voyageurs qui se trouvaient à bord du train ont été évacués et accueillis dans des taxis affrétés par la SNCB. Vendredi matin, Infrabel a indiqué que des réparations devaient avoir lieu sur les rails, partiellement endommagés à la suite de la collision avant que le trafic ne reprenne. La circulation s’est opérée sur une seule voie entre Fleurus et Ottignies jusqu’à 15 heures vendredi.

Immédiatement après le drame, et sur demande du parquet, les premières vérifications ont été effectuées, notamment au niveau des feux de signalisation. D’après Infrabel, le système de signalisation du passage à niveau a parfaitement rempli son rôle : "les barrières n’ont pas été arrachées", confirmait Frédéric Sacré, porte-parole du gestionnaire de l’infrastructure ferroviaire belg e.

La thèse de l’imprudence est évoquée et semble se confirmer selon les premiers mots du conducteur du train, en état de choc à la suite du drame. "Ce dernier n’a pas pu encore être officiellement entendu mais il indique avoir vu la voiture slalomer entre les barrières" , détaille le parquet de Charleroi.

Une version que confirme un témoin de l’accident sur les réseaux sociaux. "J’étais là hier soir avec mon mari, nous étions juste derrière la voiture ! Nous avons appelé les secours sur place. Je peux vous jurer que le système du passage à niveau n’est absolument pas à mettre en cause. Nous avons vu le véhicule devant nous délibérément zigzaguer entre les barrières qui étaient bien fermées, les feux au rouge, et se faire percuter ! Pourquoi a-t-il fait cela ? Aucune idée."