Brabant wallon

Le SLFP-AFRC estime que la centrale 100 n'a pas appelé le poste de secours le plus proche du lieu de l'accident.


La centrale 100 de Louvain a commis une importante faute lors de l'accident mortel survenu samedi matin à Rhode-Saint-Genèse. Les pompiers de Bruxelles ont été avertis trop tard, dénonce Eric Labourdette du SLFP-AFRC (Administrations Fédérales, Régionales et Communautaires), lundi dans un communiqué. La zone du Brabant Wallon a été contactée en premier, ensuite le poste avancé Delta-Ixelles, alors que le poste avancé de Eikenbos des pompiers de Bruxelles se trouvait à seulement cinq kilomètres du lieu de la collision. L'accident s'est produit samedi quand une voiture sans permis, conduite par une jeune fille de 18 ans, a subitement tourné à gauche alors qu'une Volvo arrivait en sens inverse. Les deux véhicules se sont heurtés frontalement sur la chaussée de Waterloo.

La passagère de la voiture, âgée de 15 ans, est décédée sur les lieux de l'accident. Transportée à l'hôpital, la conductrice, originaire de Lasne, n'a pas survécu à ses blessures.

Selon le parquet de Halle, l'accident a eu lieu vers 01h05, note Eric Labourdette.

La zone du Brabant Wallon a reçu un appel de la centrale 100 de Louvain à 01h13 et envoyé deux ambulances sur place. La centrale 100 de Louvain a par ailleurs demandé à l'hôpital d'Ixelles son SMUR, qui fait route à 01h15. Quant aux pompiers de Bruxelles, ils démarrent du poste Chenaie à 01h27 et sont sur place à 01h33, énumère le syndicaliste.

"Le poste Chenaie se situe à 5 km de l'accident, le poste de Halle à 12 km et le poste de Braine l'Alleud est à 11 km", rappelle-t-il encore.

"Il y a manifestement une faute de la part de la centrale 100 de Louvain", argue Eric Labourdette. "La loi relative à l'aide adéquate la plus rapide n'a pas été respectée ni la loi relative à l'aide médicale urgente étant donné que le poste des pompiers de Bruxelles de Chenaie était le plus proche, les moyens en aide médicale urgente et en désincarcération était disponibles au poste."

"Soit la formation dispensée par le fédéral au préposé à la centrale 100 est à revoir en urgence soit la centrale 100 de Louvain a fait preuve d'incompétence et doit être poursuivie pour négligence grave dans un envoi de secours", poursuit-il.

Au vu des faits, le SLFP indique qu'il déposera une plainte auprès des ministres de l'Intérieur et de la Santé - dont les cabinets n'avaient pas encore réagi lundi fin de journée car ils n'ont pas encore reçu de plainte -, mais aussi auprès de l'inspectrice d'hygiène du Brabant flamand et du chef fonctionnel du centre 100 du Brabant flamand.


L'Intérieur rejette les critiques

Tous les services de secours ont été prévenus immédiatement et conformément au principe de l'aide adéquate la plus rapide lors de l'accident mortel survenu samedi matin à Rhode-Saint-Genèse, a indiqué lundi le cabinet du ministre de l'Intérieur, Pieter De Crem, en s'appuyant sur une analyse approfondie des responsabilités de la centrale d'appels 112 du Brabant flamand. 

Le cabinet du ministre de l'Intérieur a toutefois assuré lundi soir que la centrale d'appels 112 du Brabant flamand avait réagi conformément au principe de l'aide adéquate la plus rapide.

"Un premier appel a été reçu (samedi) à 01h07 dans lequel il était question d'un accident avec des blessés, mais pas de (personnes) coincé(e)s", a expliqué un porte-parole de M. De Crem à l'agence Belga.

Les équipes médicales et la police ont été immédiatement prévenues après cet appel mais les pompiers ne sont, de manière standard, pas envoyés lors d'incidents sans personnes coincées. Un deuxième appel a été reçu à 01h17 dans lequel une assistance a été demandée pour des personnes coincées dans un véhicule. Les pompiers de Bruxelles ont été ensuite immédiatement avertis, a-t-il ajouté.