Brabant wallon Après la décision du tribunal de l’entreprise, le personnel espère une reprise.

En 2017, les travailleurs de Wendt Boart, une usine installée dans le zoning de Nivelles Sud et fabricant des outils de coupe, avaient mené un long combat pour ne pas disparaître. C’est que la société appartenait au groupe américain 3M, et celui-ci n’était plus très intéressé par les activités. Après pas mal de rebondissements, la mobilisation des syndicats et l’aide de la Région wallonne, un repreneur avait été trouvé et aucun emploi n’avait été perdu.

Ce repreneur ayant pris les commandes du site en 2018 était le groupe français Altifort, en pleine expansion à l’époque mais qui s’est effondré cet été. Avec des conséquences néfastes pour le site nivellois, devenu Altifort Boart et dont d’après des sources syndicales, la santé n’a plus jamais été florissante…

Finalement, hier matin, une audience devant le tribunal de l’entreprise a permis de faire le point. Compte tenu de la situation, la faillite a été prononcée dans la foulée, et le tribunal a nommé un curateur.

Jeudi après-midi, un conseil d’entreprise extraordinaire s’est tenu à Nivelles, suivi d’une assemblée générale durant laquelle les syndicats ont informé le personnel de la situation.

"Les gens sont sous le choc et dans l’incertitude la plus totale. Une partie des travailleurs vont recevoir rapidement leur C4 et nous demanderons au Forem la mise en place d’une cellule de reconversion, indiquait jeudi soir un syndicaliste. Mais apparemment, une reprise est espérée et c’est pour cela que certains membres du personnel seront conservés, pour assurer une sorte de continuité…"

Lors du conseil d’entreprise extraordinaire, auquel assistait le curateur fraîchement nommé par le tribunal ainsi qu’un juge-commissaire, il a en effet été mentionné que deux repreneurs avaient marqué leur intérêt pour l’usine de Nivelles. Dont un qui semble dans les starting-blocks…

Ce qui ne veut pas dire qu’il y aura automatiquement une offre ferme. Les travailleurs ne peuvent que croiser les doigts…