WAVRE

Le président du PS a insisté sur l’importance de se rendre aux urnes

POLITIQUE Apparu sur scène en jurant, casque de militaire sur la tête et écharpe rouge au cou, comme son personnage , samedi matin, lors du rassemblement du 1er mai du PS du Brabant wallon, place Bosch, à Wavre, le député fédéral André Flahaut a déclaré qu’en plus d’avoir perdu son poste en 2007, il avait perdu son discours.

“Mais ce n’est pas grave, car le message est simple, il faudra faire un gros effort d’explication pour convaincre les citoyens d’aller voter, afin de ne pas laisser la place aux extrémismes.”

La mise en scène humoristique portait un autre message : “le 1er mai, c’est un jour de fête . Même si des gens et le pays sont en difficulté, il faut que les gens se rencontrent et que les femmes et hommes politiques aillent à la rencontre des gens”.

André Flahaut poursuit : “ensuite, après les élections, il faudra trouver des solutions pour la protection des minorités et assurer la pérennité de la région de Bruxelles-Capitale avec des gens nuancés et équilibrés, ce que nous sommes, pas avec des excités et des extrémistes”.

En attendant les élections, la liste PS pour le Brabant wallon n’est pas encore connue. “Je serai tête de liste” , confie André Flahaut, “mais pour le reste, il y aura des congrès, des réunions publiques. Le 1er mai se veut une journée festive qui permet des contacts informels, des discussions et des rencontres.”

Quant au ministre wallon de l’Économie, Jean-Claude Marcourt, invité des Socialistes à Wavre, il a plaidé pour que soient résolus les problèmes des citoyens : “Ces élections permettront de faire en sorte que les choses changent en matière d’emploi, de logement, de développement durable. Tous ensemble, on peut gagner, car la solidarité est le fer de lance des socialistes. À 125 ans, il faut être positifs et ambitieux”.



© La Dernière Heure 2010