Un suspect a été arrêté pour homicide et vol avec violence, confirme le parquet du Brabant wallon.

Mais que s’est-il passé dans cette maison de Tolox, dans la province de Malaga ? On y a retrouvé ce mardi soir le corps sans vie d’Anne, âgée de 58 ans et originaire de Rebecq, dans son lit, recouvert de couvertures et tâché de sang. C’est son frère qui a fait la macabre découverte, alors qu’il s’inquiétait de ne plus avoir de réponse à ses appels, selon le site diariosur.es. D’après lui, il n’y avait aucun signe de lutte ou de résistance dans la maison, mais des objets de grande valeur manquaient. Le média espagnol ajoute que la défunte était collectionneuse. L'autopsie, pratiquée ce mercredi, a permis d'établir que la victime était décédée des suites d'une fracture du crâne. Selon le parquet du Brabant wallon, la victime résidait en Espagne mais était encore domiciliée à Rebecq.

Le principal suspect de l’homicide présumé est une de ses connaissances, également Belge, qui entretenait une relation amicale avec elle depuis plusieurs mois et qui l’aidait dans la rénovation de son logement, toujours d’après le média espagnol. Ni le frère de la victime ni son épouse ne savait que le suspect et le défunt entretenaient une relation amoureuse. L’intéressé passait par contre parfois la nuit à son domicile car il allait et venait depuis la Belgique et n’avait pas de résidence stable dans la province de Malaga.

Contacté, le parquet du Brabant wallon confirme l’interpellation de l’auteur présumé de l’homicide, qui faisait l’objet d’un mandat d’arrêt européen. L’homme a été arrêté à Tubize, grâce au signalement de la voiture, émis par les autorités judiciaires espagnoles. Celle-ci a probablement été volée à la victime. L’homme est domicilié à Hal et né en 1970. "Quant aux circonstances de l’homicide, je n’ai aucun détail, le mandat d’arrêt ne le précise pas", ajoute la magistrate de presse au parquet de Nivelles.

Le suspect a été privé de liberté et sera présenté à un juge d’instruction.