NIVELLES

Une matinée de prévention organisée pour une centaine de jeunes

SÉCURITÉ Comme elle le fait depuis plusieurs années maintenant, la Mutualité socialiste du Brabant wallon a organisé, hier matin, une action de prévention tournée vers les jeunes qui se préparent à conduire des cyclomoteurs.

Et pour la deuxième fois, les responsables ont profité des journées blanches, durant lesquelles les profs ne peuvent assurer les cours parce qu’ils doivent se consacrer aux corrections et délibérations, pour mettre cette animation sur pied dans l’enceinte d’une école secondaire.

Un bon calcul puisque ce sont plus d’une centaine de jeunes qui ont profité de ces cours. Une double formation, en réalité : dans les locaux, sur une dizaine d’ordinateurs, les participants ont pu se préparer aux examens théoriques pour le permis deux roues.

À cette théorie s’ajoutaient également des conseils sur l’importance de s’équiper correctement, dans un but de sécurité. Et le deuxième volet de l’action, lui, était bien plus concret : dans la cour de l’établissement, une dizaine de moniteurs encadraient les jeunes sur une piste imposant plusieurs exercices de maîtrise, comme le freinage, le contournement de cônes,...

Fastoche ? Pas si évident que cela, lorsqu’on monte pour la première fois sur la selle d’un deux-roues, et qu’on n’est pas habitué à jouer avec une poignée de gaz. Raphaëlle, une élève âgée de 15 ans, semblait plutôt soulagée, en sortant de la piste, de se débarrasser du casque noir et des gants.

La panique face à cette première expérience au guidon d’un cyclomoteur ? “Non, c’est surtout qu’il fait très chaud et j’ai les mains qui collent dans les gants “, souriait-elle. “Mais rouler, c’est cool. Enfin, il faut maîtriser son scooter, c’est pour cela que c’est pas mal d’apprendre.”



© La Dernière Heure 2010